Le portrait découvert de Shakespeare, une imposture

Clément Solym - 20.04.2009

Culture, Arts et Lettres - Expositions - portrait - découvert - Shakespeare


Quelques semaines plus tôt, une nouvelle jaillissait de partout, annonçant que l'on avait mis la main sur un tableau représentant Shakespeare, qui serait le seul restant réalisé de son vivant.

Mais Sir Roy Strong, ancien directeur du musée Victoria and Albert a lancé un pavé dans la mare, en affirmant que le tableau était une imposture, alimentant ainsi la controverse qui règne depuis la présentation officielle du portrait.

Un scepticisme académique croissant s'oppose depuis le début à la découverte faite par Alec Cobbe, laquelle daterait de 1610, soit six ans avant la mort du dramaturge. Inespéré, et probablement trop beau pour être vrai, considèrent nombre de spécialistes.

Roy Strong y voit tout simplement un non-sens, voire tout simplement une imposture, tant le gag lui semble gros. Une polémique qui ne sera sûrement pas réglée à coup de carbone 14, et qui risque de tenir en haleine les universitaires anglais durant quelque temps encore.