Le prix Cervantès décerné à Juan Gelman, poète argentin

Clément Solym - 24.04.2008

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Argentine - Juan - Gelman


Le poète argentin Juan Gelman a reçu hier le prix Cervantes, probablement le prix littéraire de langue espagnole le plus prestigieux au monde.

L'oeuvre du poète, particulièrement prolifique, passe en revue la souffrance et la tristesse des années 70 et 80, lorsque son pays était soumis aux juntes militaires. Il y déplore la perte des amis avec une voix poignante et forte.

Son fils et sa belle-fille ont été tués durant cette période de dictature. Dernièrement un recueil de poèmes avait été publié, pour commémorer le souvenir de cette période. Le poète avait passé des années à rechercher la fille née de leur union, et qui fut adoptée. Lui-même avait dû fuir le pays, pour s'exiler en Europe. « Je suis mort plusieurs fois, et plus encore à chaque nouvelle annonçant la mort d'un ami ou d'un proche », confia tristement le poète.

Doté de 90.000 €, c'est le roi Juan Carlos qui a décerné la médaille du prix Cervantes au poète de 77 ans, lors d'une cérémonie à l"université Alcalá de Henares, ville de naissance de l'auteur de Don Quichotte.