Le Prix Cervantes revient à l'écrivain espagnol Juan Goytisolo

Julien Helmlinger - 25.11.2014

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Juan Goytisolo - Prix Cervantes - Littérature hispanophone


Comme le rapporte l'AFP, le Prix Cervantes 2014 a été remis ce lundi à l'écrivain espagnol Juan Goytisolo, né à Barcelone en 1931. Le lauréat annuel de la récompense, considérée comme la plus importante pour la littérature hispanophone, a été annoncé par le ministre de la Culture espagnol José Ignacio Wert. Depuis la publication de Jeux de mains, en 1954, l'auteur a publié de nombreux romans, reportages, essais, dont une partie censurée par la dictature franquiste.

 

 

 Crédits : Fayard

 

 

Outre les lauriers, les membres de jury ont lancé des fleurs à l'écrivain, soulignant notamment « sa capacité d'enquêter sur le langage, ses propositions complexes du point de vue du style », « développées dans divers genres littéraires », ainsi que « sa volonté d'intégrer les deux rives » de l'océan Atlantique et son « pari permanent en faveur du dialogue interculturel ».

 

Par son œuvre, l'écrivain s'opposa au régime de Francisco Franco. Dans son livre intitulé Pour vivre ici, Goytisolo confiait ainsi avoir découvert l'Espagne après sa vingtième année, notamment au moment d'accomplir son service militaire. Il expliquait que dans son pays, lorsque l'on provient « d'un milieu bourgeois on ignore tous les autres ». Ce livre fut parmi ceux interdits.

Juan Goytisolo a longtemps vécu à cheval entre l'Espagne et la France, tandis qu'il était conseiller littéraire pour la maison Gallimard. Il a épousé une Française, Monique Lange, écrivaine également. Mais depuis une vingtaine d'années, il vit à Marrakech.

 

Il a par ailleurs étudié le monde arabe et s'est posé comme l'un de ses défenseurs. En revanche, il compte parmi les critiques implacables de la civilisation occidentale.

 

Le livre constitue chez lui une véritable vocation familiale, puisque Juan est le frère du poète José Agustín Goytisolo, décédé, et de Luis Goytisolo, romancier. Avec le Cervantes 2014, il succède à la Mexicaine Elena Poniatowska, lauréate l'an dernier, et remporte la dotation de 125.000 € qui accompagne la récompense littéraire.