Le Prix des Impertinents du Figaro 2013 décerné à Shmuel Trigano

Cécile Mazin - 24.10.2013

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - prix des impertinents - Figaro - Shmuel Trigano


Le Prix des Impertinents du Figaro 2013 a été remis mardi 22 octobre 2013 à Shmuel Trigano pour son livre La nouvelle idéologie dominante. Le post-modernisme (éditions Hermann, 2012), au restaurant Montparnasse 1900, partenaire du prix, à Paris.
 
 

 

Le Prix des Impertinents distingue un essai s'inscrivant à contre-courant du politiquement correct et des tabous médiatiques.

Pour Jean Sévillia, Président du Jury, « Le jury du Prix des Impertinents a été sensible à la cohérence, à la force et à l'originalité de la pensée de Shmuel Trigano, dont l'analyse du post-modernisme, autre nom du politiquement correct, procède d'une vision large. "La théorie du genre vise à réduire à néant l'identité des individus, écrit l'auteur, la théorie de la minorité politique vise à la déréliction de la nation, la théorie du réseau vise à décomposer l'Etat, la théorie de la discrimination positive vise à reléguer dans les marges les citoyens, et l'apologie du non-occidental vise à casser le principe même de l'identité des nations démocratiques"Parce qu'il porte une critique serrée de « la nouvelle idéologie dominante », l'essai de Shmuel Trigano a remporté, au deuxième tour de scrutin, le Prix des Impertinents 2013.»

Le jury, présidé par Jean Sévillia, était composé de : Christian Authier, Jean-Marc Bastière, Jean Clair, Bruno de Cessole, Gabrielle Cluzel, Louis Daufresne, Chantal Delsol, Paul-François Paoli, Rémi Soulié, François Taillandier et Éric Zemmour.

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.