Sorj Chalandon reçoit le Prix du Style 2015

Cécile Mazin - 24.11.2015

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Sorj Chalandon - prix Style - récompense littéraire


Avec sept voix contre trois accordées à Didier Castino pour Après le silence (Liana Levi), le jury du Prix du Style a salué le livre de Sorj Chalandon. Profession du père (Grasset)  est lauréat de la récompense cette année. 

 

Les membres du jury ont salué le style percutant et captivant d’un livre capable de donner vie à un personnage de littérature digne d’une Folcoche ou d’une Madame Lepic, la mythomanie et la perversion narcissique en plus...

 

Photographie © J.F. Paga

 

 

 

ActuaLitté avait plutôt apprécié l'ouvrage : « Né d’une blessure personnelle d’enfance, le récit de Sorj Chalandon est, finalement, une belle cicatrice. « Ce n’est pas parce que je souhaitais parler de ça, c’était pour en finir. » se confie l’écrivain lors d’une interview, dans la Tribune de Genève. On ne sort pas indemne de ce texte violent, tendre et cruel. Sorj Chalandon sait cogner fort, très fort. »

 

Il est doté d’un chèque d’un montant correspondant au nombre de pages du livre (316 €), d’un vélo électrique BMW et d’un Flyer Cult. Il s’agit d’un outil web permettant de mettre en place un site rapidement, consacré à un auteur, un livre, etc. (voir celui consacré à l'auteur)

 

Profession du père

« Mon père a été chanteur, footballeur, professeur de judo, parachutiste, espion, pasteur d'une Eglise pentecôtiste américaine et conseiller personnel du général de Gaulle jusqu'en 1958. Un jour, il m'a dit que le Général l'avait trahi. Son meilleur ami était devenu son pire ennemi. Alors mon père m'a annoncé qu'il allait tuer de Gaulle. Et il m'a demandé de l'aider.
Je n'avais pas le choix.
C'était un ordre.
J'étais fier.
Mais j'avais peur aussi.
A 13 ans, c'est drôlement lourd un pistolet. »


Pour approfondir

Editeur :
Genre : litterature...
Total pages : 320
Traducteur :
ISBN : 9782246857136

Profession du père

de Sorj Chalandon

« Mon père a été chanteur, footballeur, professeur de judo, parachutiste, espion, pasteur d’une Eglise pentecôtiste américaine et conseiller personnel du général de Gaulle jusqu’en 1958. Un jour, il m’a dit que le Général l’avait trahi. Son meilleur ami était devenu son pire ennemi. Alors mon père m’a annoncé qu’il allait tuer de Gaulle. Et il m’a demandé de l’aider. Je n’avais pas le choix. C’était un ordre. J’étais fier. Mais j’avais peur aussi… À 13 ans, c’est drôlement lourd un pistolet.  » S. C.

J'achète ce livre grand format à 19 €

J'achète ce livre numérique à 13.99 €