Le Prix Ecrire au féminin, tourné vers "la recherche du plaisir"

Clément Solym - 26.09.2012

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Prix Ecrire au féminin - Tatiana de Rosnay - lectrices récompensées


Comme pour tester le sens de l'orientation soi-disant plus développé de la gent masculine, l'invitation pour la remise du prix Ecrire au féminin, décerné par le site aufeminin.com, renvoyait vers le mauvais immeuble. Peu importe, un peu d'endurance ne nous fait pas perdre au change, puisque c'est dans une sorte d'hôtel particulier, nouveaux locaux de l'équipe du site depuis le 1er juin, que le prix sera décerné aux lectrices auteures des nouvelles sélectionnées.

 

Tatiana de Rosnay, Caroline Michel, Camille Anseaume, Marie Perarnau, Marie-Sophie Serra, les lauréates, et Marie-Laure Sauty de Chalon, PDG d'aufeminin.com

 

Les Harley-Davidson dispersées dans la cour sont courtisées par des femmes, et il y en a même une intrépide pour l'essayer sous le regard même pas inquiet de Gerard Staedelin, directeur de Harley Davidson France, partenaire de la récompense. Un des rares hommes présents à la remise de la récompense, entre des murs un peu nus, mais peu importe, ce qui rassemble tout le monde ce soir, c'est la « recherche du plaisir ».

 

Personne n'est masqué, et le seul cuir est celui des blousons de bikers, que Tatiana de Rosnay elle-même a adopté depuis longtemps. Le plaisir est plutôt celui de l'écriture et de la culture, « qui n'est pas un monde à part, n'importe quel sujet peut-être littéraire » insiste Stéphanie Janicot de Muze. Raison pour laquelle le prix Ecrire au féminin est décerné à des lectrices auteurs de nouvelles, sélectionnées et jugées - tout de même - par un jury d'éditeurs, libraires, auteurs, le tout en masculin/féminin.

 

 Tatiana de Rosnay a donc rempilé pour une deuxième année de présidence pour le prix créé par Claire Germonty l'année passée : Michèle Reiser, heureuse élue de l'année dernière, peut témoigner de l'efficacité de sa gestion. Petite phase sentimentale, car l'auteure semble émue : « Il y a quelques années, quand mes livres étaient lus par... deux personnes, j'étais accro à un forum littéraire d'auféminin, sous le pseudo de "Yansor" » se souvient-elle, en repensant aussi au concours gagné pour 15 ans.

 

Marie-Sophie, Camille et Marie se succèdent aux côtés de la présidente, tandis qu'elle égrène les titres des nouvelles et les noms des trois sélectionnées, chacune gagnante, entre autres, d'une « séance de coaching littéraire » visiblement pas chez Gallimard. « J'ai beaucoup aimé cette nouvelle, on ne comprend qu'à la fin qu'elle est en fauteuil roulant » explique de Rosnay, avant de dévoiler le titre du texte deuxième prix : La femme tronc, tout de même... L'une d'entre elles, auteure de Mon tout petit rien, reçoit une mention spéciale car elle est collaboratrice régulière du site. Quant au premier prix, il est décroché par Caroline Michel, pour Vers les sept heures moins dix. « On a vraiment hâte de lire votre roman » souligne la présidente du jury. Et que les phallocrates se calment : un homme a reçu la récompense l'an dernier, et il se porte bien.

 

<

>




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.