Le Prix Femina 2020 décerné à Serge Joncour, Deborah Levy et Christophe Granger

Antoine Oury - 02.11.2020

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Prix Femina 2020 - prix litteraire - femina roman


Contrairement à la plupart des prix littéraires de la rentrée, le Prix Femina a décidé de remettre ses récompenses, et même d'avancer ses annonces. Serge Joncour reçoit le prix du roman français pour son livre Nature humaine, publié par les éditions Flammarion. Un roman étranger et un essai ont également été récompensés.


Les lauréats du Prix Femina 2020, par catégorie :

Roman français

Nature humaine de Serge Joncour (Flammarion)

Roman étranger

Ce que je ne veux pas savoir et Le coût de la vie de Deborah Levy, traduits par Céline Leroy (Sous-Sol)

Essai

Joseph Kabris ou les possibilités d'une vie de Christophe Granger (Anamosa)

Un Prix spécial du jury Femina a été décerné au Journal d'un effondrement, Beyrouth 2020 de Charif Majdalani (Actes Sud), en solidarité avec le Liban.

La dernière sélection du Prix Femina, dévoilée en octobre dernier, comprenait 17 livres.

L’année dernière, c’était Sylvain Prudhomme qui était désigné lauréat en littérature française pour son roman Par les routes (Gallimard). Le prix de la littérature étrangère était attribué à Manuel Vilas pour Ordesa (traduction d'Isabelle Gugnon, éd. du Sous-Sol). Quant au Femina Essai, il avait salué Emmanuelle Lambert pour Giono furioso (Stock).

Dossier – Les romans de la rentrée littéraire : 2020, l'année inédite

Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.