Le Prix Landerneau Polar 2017 est décerné à Colin Niel pour Seules les bêtes

Antoine Oury - 25.04.2017

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Prix Landerneau Polar 2017 - Prix Landerneau Polar - Colin Niel Seules les bêtes


Depuis 2012, le Prix Landerneau Polar 2017 récompense l’auteur d’un roman de genre (noir, suspens, policier, thriller...) écrit en langue française, dont le sujet et la qualité du style sont à même de fédérer un large public. Le nom du lauréat de l'édition 2017 vient d'être dévoilé : il s'agit de Colin Niel, récompensé pour Seules les bêtes, publié par les éditions Le Rouergue en janvier dernier.

 
Michel-Édouard Leclerc et Hervé Le Corre, président du jury


Permettant de rassembler l’ensemble des libraires du réseau des Espaces Culturels E.Leclerc en prenant en compte leur vote, le jury du Prix Landerneau Polar 2017, présidé par l’auteur de romans noirs Hervé Le Corre, était composé de 10 libraires et de Michel-Édouard Leclerc.

Cette année, le Prix Landerneau Polar 2017 récompense Colin Niel pour Seules les bêtes (Éditions du Rouergue).

Ce roman saisissant, salué par le jury, bénéficiera dans les prochains jours d’une campagne de publicité dans la presse, et son auteur se verra attribuer une dotation de 6 000 € offerte par les Espaces Culturels E.Leclerc.

Le résumé de l'éditeur pour Seules les bêtes :
 

Une femme a disparu. Sa voiture est retrouvée au départ d'un sentier de randonnée qui fait l'ascension vers le plateau où survivent quelques fermes habitées par des hommes seuls. Alors que les gendarmes n'ont aucune piste et que l'hiver impose sa loi, plusieurs personnes se savent pourtant liées à cette disparition. Tour à tour, elles prennent la parole et chacune a son secret, presque aussi précieux que sa propre vie. Et si le chemin qui mène à la vérité manque autant d'oxygène que les hauteurs du ciel qui ici écrase les vivants, c'est que cette histoire a commencé loin, bien loin de cette montagne sauvage où l'on est séparé de tout, sur un autre continent où les désirs d'ici battent la chamade.

Avec ce roman choral, Colin Niel orchestre un récit saisissant dans une campagne où le monde n'arrive que par rêves interposés. Sur le causse, cette immense île plate où tiennent quelques naufragés, il y a bien des endroits où dissimuler une femme, vivante ou morte, et plus d'une misère dans le coeur des hommes.


« C’est un roman noir, choral, profond, mystérieux, qui prend le lecteur dans un réseau de récits où la voix de chaque narrateur vibre singulièrement grâce à une écriture forte. Des solitudes s’expriment, des secrets se dévoilent, des désirs et des frustrations sont à l’œuvre. C’est de l’humaine condition qu’il s’agit, de destins qu’un seul pas de côté peut bouleverser et faire basculer dans la tragédie. Un grand roman au plus près des hommes et des femmes qui le traversent et qui, sans doute, nous ressemblent tant », a déclaré Hervé Le Corre, président du jury.

Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones.


Pour approfondir

Editeur : Rouergue
Genre :
Total pages : 212
Traducteur :
ISBN : 9782812612022

Seules les bêtes

de Niel, Colin(Auteur)

Une femme a disparu. Sa voiture est retrouvée au départ d'un sentier de randonnée qui fait l'ascension vers le plateau où survivent quelques fermes habitées par des hommes seuls. Alors que les gendarmes n'ont aucune piste et que l'hiver impose sa loi, plusieurs personnes se savent pourtant liées à cette disparition. Tour à tour, elles prennent la parole et chacune a son secret, presque aussi précieux que sa propre vie. Et si le chemin qui mène à la vérité manque autant d'oxygène que les hauteurs du ciel qui ici écrase

J'achète ce livre grand format à 19 €