Le Prix littéraire de la vocation 2019 consacre Victor Jestin

Camille Cado - 24.09.2019

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - prix littéraire 2019 lauréat - Victor Jestin La chaleur - prix littéraire de la vocation


Créé en 1976 par la fondation Marcel-Bleustein-Blanchet pour la vocation, le Prix littéraire de la vocation est destiné à aider un jeune romancier d’expression française âgé de 18 à 30 ans. Doté de 8 000 euros, il couronne cette année Victor Jestin, âgé de 25 ans, pour La chaleur publié chez Flammarion.


 
 
Le résumé de l’éditeur pour La chaleur :
 

« Oscar est mort parce que je l’ai regardé mourir, sans bouger. Il est mort étranglé par les cordes d’une balançoire. » Ainsi commence ce court et intense roman qui nous raconte la dernière journée que passe Léonard, 17 ans, dans un camping des Landes écrasé de soleil. Cet acte irréparable, il ne se l’explique pas lui-même. Rester immobile, est-ce pareil que tuer ? Dans la panique, il enterre le corps sur la plage. Et c’est le lendemain, alors qu’il s’attend chaque instant à être découvert, qu’il rencontre une fille.
Ce roman est l’histoire d’un adolescent étranger au monde qui l’entoure, un adolescent qui ne sait pas jouer le jeu, celui de la séduction, de la fête, des vacances, et qui s’oppose, passivement mais de toutes ses forces, à cette injonction au bonheur que déversent les haut-parleurs du camping.


Cette année, les membres du jury du prix littéraire étaient Kaouther Adimi. Jean-Luc Barré, Alain Germain, Anne de La Baume, Marie-Francoise Leclère, Christophe Ono-dit-Biot, Erik Orsenna, et Philippe Taquet. Avec la participation, également, de @Squirelito, @LaCauseLittéraire, @DominiqueSudre et @nicolemotspourmots.

Le prix de la vocation en poésie a également été remis ce 24 septembre à Flora Souchier pour Sortie de route. Créé depuis 1984, ce prix est doté de 4 000 €.

Pour le prix de la vocation en poésie, le jury était composé de Fabienne Courtade, Benjamin Le Bras, Emmanuel Moses, Sophie Nauleau, Elsa Pattot, Lysiane Rakotoson, Bernard Thomasson et Vincent Vivès.

Dossier : Retrouver toutes les chroniques et les prix de la rentrée littéraire 2019

Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones



Commentaires
Que vient faire cette prose stupide et niaise, cette couverture vulgairement sexiste, avec une quelconque notion de "poésie". Mais qui sont les blaireaux d'un tel "jury" ?
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Flammarion
Genre : littérature
Total pages : 144
Traducteur :
ISBN : 9782081478961

La chaleur

de Jestin, Victor

"?Oscar est mort parce que je l'ai regardé mourir, sans bouger. Il est mort étranglé par les cordes d'une balançoire.?" Ainsi commence ce court et intense roman qui nous raconte la dernière journée que passe Léonard, 17 ans, dans un camping des Landes écrasé de soleil. Cet acte irréparable, il ne se l'explique pas lui-même. Rester immobile, est-ce pareil que tuer?? Dans la panique, il enterre le corps sur la plage. Et c'est le lendemain, alors qu'il s'attend chaque instant à être découvert, qu'il rencontre une fille.Ce roman est l'histoire d'un adolescent étranger au monde qui l'entoure, un adolescent qui ne sait pas jouer le jeu, celui de la séduction, de la fête, des vacances, et qui s'oppose, passivement mais de toutes ses forces, à cette injonction au bonheur que déversent les haut-parleurs du camping.

J'achète ce livre grand format à 15.00 €