Celle qui avait tenu d’une main de maître les éditions Flammarion en publiant, notamment, Michel Houellebecq et Christine Angot, a été récompensée ce mercredi par le prix Méditerranée pour son premier roman, La Triomphante (éd. Les Équateurs). 

 

 

 

Longtemps je n’avais pas compris que le fait d’être une femme était comme on dit un handicap ; je ne m’étais nullement attardée sur l’évidence qu’il était difficile d’envisager un destin à la Lawrence d’Arabie en étant de sexe féminin. Je n’avais d’ailleurs eu aucune alerte à ce sujet. Mes parents ayant oublié de m’interdire quoi que ce soit, je n’avais jamais de ma vie entendu dire que je ne pouvais pas entreprendre quelque chose parce que j’étais une fille. 

 

Voilà un passage du portrait d’une jeune femme en quête de nouveautés. La Triomphante suit le cheminement d’un personnage rêveur et idéaliste. Le roman est en réalité une autobiographie camouflée : enfance en Égypte, initiation à Milan et installation à Paris, la progression du livre semble retracer le parcours de la vie de son auteure, qui s’est imposée dans le milieu littéraire. Il a été publié quelques jours seulement après son départ de Flammarion.

 

Le prix Méditerranée étranger 

 

Le jury, présidé par Dominique Fernandez, a récompensé l’écrivain et musicien catalan Lluis Llach pour son roman Les yeux fardés (éd. Actes Sud, trad. du catalan par Serge Mestre), rapporte l'AFP. Il y rend hommage à la ville de Barcelone et à sa capacité à se lever contre les injustices politiques. 

 

Le prix a été fondé en 1985 à Perpignan et c’est Le Centre Méditerranéen de Littérature ainsi que ses partenaires (Ville de Perpignan, Conseil départemental des Pyrénées-Orientales, Région Languedoc-Roussilon/Midi Pyrénées et la Caisse d’épargne Languedoc-Roussillon). 

 

Il avait récompensé l’année dernière Valérie Zenatti pour son roman Jacob, Jacob (éd. L’Olivier), mais aussi les Italiennes Milena Agus et Luciana Castellina pour Prends garde (éd. Liana Levi, trad. par Marianne Faurobert), dans le cadre de la remise du prix étranger.