Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Le Prix René Goscinny 2017 attribué à Emmanuel Guibert

Antoine Oury - 25.01.2017

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - prix René Goscinny 2017 - Emmanuel Guibert BD - Goscinny FIBD


Le Prix Goscinny a été créé en 1988 pour récompenser un jeune scénariste pour un album paru dans l’année, un scénariste confirmé pour sa contribution à un album en particulier ou encore un scénariste pour l'ensemble de son œuvre. C'est le cas pour ce premier lauréat, Emmanuel Guibert.

 

Emmanuel Guibert

Emmanuel Guibert en 2010 (Internaz, CC BY-NC-SA 2.0)

 

 

Certains hommes sont des caméléons, d’autres empruntent des identités, d’autres enfin sont des dessinateurs. Emmanuel Guibert, né en 1964, est tout cela à la fois, par la manière amoureuse dont il se glisse dans l’intimité de gens qui lui sont proches pour la sublimer par son geste créateur. Le photographe Didier Lefèvre ou l’ancien soldat américain Alan Ingram Cope sont ainsi devenus les personnages de récits où biographie et autobiographie fusionnent en un flux indémaillable.

 

Emmanuel Guibert parvient en effet à convertir les personnes qu’il a connues et admires en héros simples, mais édifiants. Son écriture s’articule alors à une pratique très réfléchie du dessin, dont la beauté plastique est souvent subjuguante. En parallèle, Emmanuel mène une carrière de scénariste pour la bande dessinée jeunesse où ses héros figurent d’ores et déjà au panthéon des lectures les plus appréciées des cours d’école. La série Ariol, à ce titre, dresse un portrait très contemporain de l’enfance d'aujourd’hui.

 

C’est pour la diversité de son œuvre, sa capacité à perpétuellement se renouveler, pour l’intelligence et la sensibilité avec lesquelles il réfléchit à la place de l’auteur et du narrateur dans sa mise en scène des biographies, que les membres du jury du Prix Goscinny ont décidé de couronner Emmanuel Guibert pour l’ensemble de son œuvre.

 

Le trophée du prix sera officiellement remis mercredi 25 janvier à 18 heures lors de cérémonie d’ouverture officielle du Festival à la Médiathèque de l’Alpha d'Angoulême.

 

Pour cette première édition, le jury du Prix René Goscinny est composé de huit membres : Anne Goscinny (présidente de l’Institut René Goscinny), Stéphane Beaujean (directeur artistique du Festival), Catel (autrice), Florence Cestac (autrice), José-Louis Bocquet (auteur), Jul (auteur), Anne-Hélène Hoog (conservatrice au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme) Frédéric Bonnaud (directeur général de la Cinémathèque française).

 

Le Prix René Goscinny a pour vocation de mettre en lumière le travail des scénaristes de bande dessinée. Une exposition sera entièrement consacrée au lauréat l’année suivante. Elle sera réalisée par le Festival en partenariat avec l’Institut René Goscinny, dans le cadre de la programmation officielle de l’édition de l’année suivante. Créé en 1988 par Gilberte Goscinny, le Prix s’inscrit dans l’esprit et le prolongement de l’action menée par René Goscinny. Grâce à son immense talent, le cocréateur et scénariste d’Astérix, d’Iznogoud, du Petit Nicolas ou encore de Lucky Luke révèle l’importance du scénario dans la bande dessinée. Il impose notamment la signature du scénariste aux côtés de celle du dessinateur.

 

L’Institut René Goscinny, qui se charge du Prix, est un fonds de dotation créé en 2016 et présidé par Anne Goscinny. Il a pour objet de développer et de soutenir des activités d’intérêt général à caractère culturel et éducatif s’inscrivant dans le patrimoine artistique et culturel français, et qui ont trait à l’œuvre de René Goscinny. En participant à l’organisation du Prix René Goscinny, l’Institut, partenaire du Festival, mène une action de mécénat. Il offre au lauréat une œuvre d’art, réalisée par Robert Combas, et fait un don pour la réalisation d’une exposition.

 

 

Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones.