Le Prix Roger Nimier 2016 décerné à Paul Gréveillac pour Les âmes rouges

Antoine Oury - 08.06.2016

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Prix Roger Nimier 2016 - Paul Gréveillac Roger Nimier - Paul Gréveillac Les âmes rouges


Le Prix Roger Nimier 2016 a été décerné à Paul Gréveillac pour son roman Les âmes rouges, publié par Gallimard en janvier 2016. Premier roman de cet auteur âgé de 35 ans, Les âmes rouges nous plonge dans l'URSS et rend un hommage appuyé aux dissidents qui luttèrent pour que la culture s'affranchisse de l'État soviétique.

 

 

 

Paul Gréveillac a récolté six voix contre trois à Isabelle Spaak, en lice pour Une allure folle (Les Équateurs) et une voix à Stéphane Barsacq pour Le piano dans l'éducation des jeunes filles (Albin Michel). 

 

On appréciera toute l'ironie de ce prix : créé en 1963, il récompense un jeune auteur dont l'esprit s'inscrit dans la lignée de l'œuvre littéraire de Roger Nimier, chef de file du mouvement littéraire dit des « Hussards », rappelle l'AFP. Sauf qu'il est à présent est doté de 5.000 € et remis par Vincent Bolloré, le mécène du prix.

 

Oui, oui, ce même Bolloré qui s'attache à priver lentement Canal Plus d'une certaine marge de manœuvre... Dans ces conditions, remettre ce prix à un roman qui évoque les belles années de censure de l'URSS a quelque chose de très piquant...

 

Le jury uniquement masculin était présidé cette année par Jean-Marie Rouart, et réunissait les académiciens Michel Déon et Erik Orsenna, Éric Neuhoff, Christophe Ono-Dit-Biot, Patrick Poivre d'Arvor et Florian Zeller.

 

Le résumé de l'éditeur : 

 

Moscou. U.R.S.S. La culture est enrégimentée afin de servir l'Etat. Vladimir Katouchkov et Pavel Golchenko, la vingtaine, se rencontrent un soir par hasard. Le premier est censeur au sein du GlavLit, qui statue sur tout ce qui paraît dans le pays. Le second est projectionniste au GosKino, le cinéma des officiels du Parti. Deux institutions où sont quotidiennement interdites, coupées, asservies les oeuvres d'une nouvelle génération d'écrivains et de cinéastes qui tente de s'épanouir depuis la mort de Staline. Vladimir Katouchkov, écoeuré par le système, décide d'en dénoncer l'hypocrisie. A ses risques et périls. Et bientôt au détriment de ceux qui l'entourent. Les âmes rouges est un roman hommage aux plus indépendants des artistes soviétiques et aux chefs-d'oeuvre issus de ce que l'on a appelé " la dissidence ". C'est aussi une ode à l'amitié : celle qui lie, à travers les épreuves et les ans, le Russe Vladimir Katouchov et l'Ukrainien Pavel Golchenko, en un temps pas si lointain où créer pouvait coûter la vie.

 

Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones.


Pour approfondir

Editeur : Gallimard
Genre : litterature...
Total pages : 464
Traducteur :
ISBN : 9782070107599

Les âmes rouges

de Greveillac, Paul (Auteur)

Moscou. U.R.S.S. La culture est enrégimentée afin de servir l'Etat.Vladimir Katouchkov et Pavel Golchenko, la vingtaine, se rencontrent un soir par hasard. Le premier est censeur au sein du GlavLit, qui statue sur tout ce qui paraît dans le pays. Le second est projectionniste au GosKino, le cinéma des officiels du Parti. Deux institutions où sont quotidiennement interdites, coupées, asservies les oeuvres d'une nouvelle génération d'écrivains et de cinéastes qui tente de s'épanouir depuis la mort de Staline.

J'achète ce livre grand format à 22.50 €