Le prix Roger Nimier pour "La captive de Mitterrand"

Louis Mallié - 03.06.2014

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Anne Pingeot - David Le Bailly - Mitterrand


L'AFP rapporte que le prix Roger Nimier a été attribué aujourd'hui à David Le Bailly pour La captive de Mitterand, paru en mars aux éditions Stock. Portrait d'Anne Pingeot, l'ouvrage revient sur celle qui fut la maîtresse secrète du président pendant près de 30 ans, et mère de Mazarine Pingeot.

 

 

L'ouvrage entend donner un aperçu original et véridique d'Anne Pingeot.  « Elle a sacrifié la gloire fugace des épouses officielles (...), mais, dans le huis clos de sa prison dorée, elle a eu plus de pouvoir que n'importe quel ministre d'État. La France lui doit, en partie, un musée magnifique et une pyramide contemplée par des millions de touristes  », écrit l'auteur dans son livre. 

 

Retrouver La Captive de Mitterrand, en librairie

 

Le récit est donc le fruit d'un vaste travail d'enquête qui a porté David Le Bailly, journaliste chez Paris-Match, à Clermont-Ferrand, la ville natale d'Anne Pingeot, à Hosegor où les deux amants s'étaient connus… L'auteur est allé à la rencontre de nombre d'amies d'enfance, proches ou collègues du Louvre et du Musée d'Orsay, où elle était conservatrice en sa qualité de spécialiste de la sculpture du XIXe siècle. Anne Pingeot a, quant à elle, refusé de parler.

 

Également présenté pour le prix de la  Coupole, La captive de Mitterrand avait manqué de peu la récompense, obtenue par Une enfance de rêve de Catherine Millet. Pour cette édition du prix, l'oeuvre de David Le Bailly l'a emporté face à Une sainte d'Émilie de Turckheim, et Les matins translucides de Philippe Lacoche.

 

Fondé en 1962, le prix Roger Nimier récompense un auteur dont l'esprit et l'écriture s'inscrivent dans le sillon du mouvement des Hussards. Décerné au Fouquet's chaque seconde quinzaine de mai, il est doté de 5000 euros. Le jury de cette année était composé de plusieurs personnalités réputées : présidé par Jean-Marie Rouart, il comprenait notamment l'académicien Érik Orsenna, Éric Neuhoff, Christophe Ono-Dit-Biot, Philippe Tesson, Patrick Poivre d'Arvor, Denis Van Cauwelaert et Florian Zeller.