Le Prix Sophie Barluet revient à Antoine Lilti pour Figures publiques : L'invention de la célébrité

Antoine Oury - 25.01.2016

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Prix Sophie Barluet CNL - Antoine Lilti Figures publiques - Prix Fayard


Le Prix Sophie Barluet a été créé en 2010 par le Centre national du livre en hommage à Sophie Barluet (1959-2007) dont les nombreux travaux alertèrent l’opinion sur les difficultés de l’édition de sciences humaines et sociales. Il récompense cette année Antoine Lilti pour son livre Figures publiques : L'invention de la célébrité (1750-1850), publié en 2014 aux éditions Fayard.

 

Le puits du Centre National du Livre

Puits de savoir au CNL (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Le prix Sophie Barluet a pour vocation de soutenir des ouvrages exigeants et novateurs en sciences humaines et sociales : comme son titre l'indique, l'ouvrage d'Antoine Lilti explore la création de la célébrité et ses mécanismes aux XVIIIe et XIXe siècles. Le jury du prix Sophie Barluet, animé par Olivier Postel-Vinay, fondateur et directeur de la revue Books, est composé de Françoise Benhamou, Dominique Schnapper, Michel André, Jean Lebrun, Dominique Lecourt, Jean-Pierre Le Goff, Philippe Meyer, Daniel Rondeau, Alain-Gérard Slama et Benoît Yvert.

 

Bien avant le cinéma, la presse à scandale et la télévision, les mécanismes de la célébrité se sont développés dans l’Europe des Lumières, puis épanouis à l’époque romantique sur les deux rives de l’Atlantique. Des écrivains comme Voltaire, des comédiens comme Garrick, des musiciens comme Liszt furent de véritables célébrités, suscitant la curiosité et l’attachement passionné de leurs « fans ». À Paris comme à Londres, puis à Berlin et New York, l’essor de la presse, les nouvelles techniques publicitaires et la commercialisation des loisirs entraînèrent une profonde transformation de la visibilité des personnes célèbres.

 

À travers cette histoire de la célébrité, Antoine Lilti retrace les profondes mutations de la société des Lumières et révèle les ambivalences de l’espace public. À la fois désirée et dénoncée, la célébrité apparaît comme la forme moderne du prestige personnel, adaptée aux sociétés démocratiques et médiatiques, comme la gloire était celle des sociétés aristocratiques. C’est pourtant une grandeur toujours contestée, dont l’histoire éclaire les contradictions de notre modernité.

 

Antoine Lilti est directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales. Ses travaux portent sur l’histoire sociale et culturelle des Lumières. Il a notamment publié Le Monde des salons. Sociabilité et mondanité à Paris au XVIIIe siècle (Fayard, 2005).

 

 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Fayard
Genre : histoire essais
Total pages : 432
Traducteur :
ISBN : 9782213682389

Figures publiques ; célébrités et modernités (1750-1850)

de Antoine Lilti (Auteur)

Historique de la célébrité et de ses mécanismes durant les XVIIIe et XIXe siècles.

J'achète ce livre grand format à 24 €