Le réchauffement climatique assèche les forêts d'Alaska

Clément Solym - 20.08.2008

Culture, Arts et Lettres - Expositions - forêt - Alaska - réchauffement


C'est dans cet endroit, une forêt de 13 700 ans, que les traces du réchauffement climatique sont les plus visibles. Cette tourbière, explique Ed Berg, un écologiste, montre que le sol est en train de se dessécher et que la tourbière se change progressivement en forêt.

Et cette mutation est dangereuse pour l'écologie de l'État américain, qui sera vraisemblablement le plus touché du pays. Les relevés de température montrent que depuis les années 60, on note 3°C supplémentaires en été et 8°C en hiver.

L'Alaska est constitué à plus d'un tiers de forêts : les mutations qui se profilent provoqueront des incendies à cause de la sécheresse et détruiront une flore et une faune riches. La tourbière qui est composée à 50 % de carbone et son assèchement ou des incendies provoquerait un dégagement massif de dioxyde de carbone dans l'atmosphère.

Entre 1990 et 2006, on considère que 16.000 km² de la taïga ont été détruits par des insectes xylophages. Les exploitations pétrolière décidées par le gouvernement Bush et la spéculation immobilière participent très grandement de la destruction du paysage.