Le Roman de la Rose s'expose à la BnF

Clément Solym - 29.10.2012

Culture, Arts et Lettres - Expositions - BnF - Exposition - Roman de la Rose


Dans le cadre de l'exposition, L'art d'aimer au Moyen Âge, la Bibliothèque nationale de France met à l'honneur les plus beaux manuscrits enluminés du Roman de la Rose. Chef d'oeuvre courtois et érudit, le poème d'environ 22 000 vers (octosyllabiques) a été écrit au XIIIe siècle et a séduit des générations de lecteurs. S'appuyant sur la collection de manuscrits anciens de la BnF, l'exposition est une fenêtre ouverte sur le thème du « fin'amor » au temps des princesses et des paladins.

 

 

 

 

Le Roman de la Rose a été écrit par deux auteurs, Guillaume de Lorris et Jean de Meun. L'ouvrage est un « Art d'aimer », qui prend la forme d'un songe allégorique. Traitant d'un sujet intemporel, le ton de l'oeuvre est à la fois misogyne et aimable, subversif et codifié, drôle et beau, sur un fond de cynisme  et d'érudition digne de « l'Ars amatoria » d'Ovide.

 

Le récit conte, avec moult fleurettes, la conquête d'une rose, jeune demoiselle, par son amant. La conclusion livrée par le Roman, au terme d'un débat solidement argumenté, est favorable aux forces de la vie tout en se détournant des tensions propres à l'amour courtois ainsi qu'à la morale conjugale.

 

Le livre a notamment suscité, dès le début du XVe siècle, une querelle littéraire dans laquelle s'illustra la première auteure « féministe » Christine de Pisan.

 

L'exposition se tiendra, du 6 novembre 2012 au 17 février 2013, dans le quartier de la Bastille, au sein de la bibliothèque de l'Arsenal. Ceux qui ne pourront s'y rendre se rattraperont en consultant en ligne la librairie numérique consacrée au Roman de la Rose.