Le Salon de Montreuil met la littérature jeunesse « sens dessus dessous »

Victor De Sepausy - 29.11.2016

Culture, Arts et Lettres - Salons - Montreuil - littérature - jeunesse


Pour son édition 2016 le Salon du livre et de la presse jeunesse (SLPJ) de Montreuil (en Seine-Saint-Denis) ouvre ses portes ce mercredi 30 novembre et ce jusqu’au lundi 5 décembre. C’est l’expression « sens dessus dessous » qui a été retenue pour le thème de cette manifestation de grande ampleur.

 

 

Secteur très dynamique de l’édition, la littérature jeunesse a connu une croissance importante durant ces dernières décennies. C’est aussi une part de l’édition qui se distingue par des créations très innovantes. On pourra découvrir durant ce salon des livres qui s’éloignent toujours plus d’un format classique, avec des ouvrages en 3D, des livres accordéon, des livres sonores, ou encore l’utilisation d’encres phosphorescentes.

 

Plus que sur les éditions précédentes, la bande dessinée aura sa place au salon de Montreuil. Pour Sylvie Vassallo, directrice du SLPJ interrogée par l'AFP, « La littérature pour la jeunesse est le deuxième secteur de l'édition, la bande dessinée, dont 50% des titres s'adressent aux enfants, est le troisième. Si on additionne les deux, on peut raisonnablement penser que les jeunes forment le premier lectorat de l'édition française ».

 

Il était donc bien normal de proposer plus d’espace à la bande dessinée. Cela prendra la forme d’une scène entièrement dédiée à la BD. Gaston Lagaffe sera tout spécialement mis à l’honneur pour fêter ses soixante ans.

 

Ce salon réunira 450 exposants, avec la venue de 2000 auteurs français et étrangers. Les journées de mercredi, jeudi et vendredi sont gratuites mais samedi et dimanche, il faudra s’acquitter de 5 € par adulte, la gratuité étant maintenue pour les jeunes de moins de 18 ans, les étudiants et les professionnels.

 

Pour retrouver le programme complet de cette manifestation, rendez-vous sur le site dédié à cet événement.