Le Salon du livre de Montréal 2015 : indispensable moment de rencontres

Justine Souque - 19.11.2015

Culture, Arts et Lettres - Salons - Salon Montréal - livre éditeurs - public visiteurs


Le 18 novembre, pendant l'inauguration officielle de sa 38e édition, le Salon du livre de Montréal a ouvert en grand ses portes en reprenant les mots du regretté George-Hébert Germain, homme de Lettres et président d’honneur de l’événement en 2011 et 2012 : « Il n’y a pas d’étrangers au Salon du livre, tout le monde y est chez soi. » 

 

 

 

Cet appel à l’union autour des livres et de la culture a raisonné non sans émotion avec le discours de Gilda Routy (présidente du conseil d’administration du Salon du livre) — qui a rendu hommage à Lola Salines, éditrice du Gründ victime des attentats du Bataclan, ancienne membre de l’équipe des éditions de l’homme (Québec) en 2011 – et les remerciements de Sophie Imbeault — éditrice du Septentrion qui a reçu le Prix Marcel-Couture pour l’ouvrage Curieuses histoires de plantes du Canada et l’a présenté « comme un bouquet de fleurs au peuple français ». 

 

Souhaitant vivre ce Salon au rythme des dernières actualités, nous assisterons aux animations qui mettent l’accent sur la tolérance et l’intelligence des livres, ces armes redoutables pour répondre à la violence de ces sombres heures, comme l’a rappelé Monique Simard, présidente de la SODEC (Société de développement des entreprises culturelles). 

 

Avant de partager un compte-rendu de ce Salon qui sera, nous en sommes convaincus, riche en belles lectures, nous vous dévoilons la liste de quelques rencontres qui ont retenu toute notre attention.  

 

Tout le long du salon (du 18 au 23 novembre) :

 

  • « La lecture en cadeau », Stand 332

La Fondation pour l’alphabétisation vous invite à acheter un livre jeunesse neuf pour un enfant vivant en milieu défavorisé. 

  • « Libres comme l’Air », Stand 647

Organisée par le Centre québécois du P.E.N. International, l’Union des écrivains et des écrivaines québécois (UNEQ) et Armistice Internationale, cette initiative originale a créé un jumelage littéraire entre 10 auteur(e) s québécois(es) et autant d’écrivains emprisonnés pour leurs idées. 10 dédicaces ont ainsi été rédigées afin de sensibiliser le public qui a déjà commencé à signer les pétitions pour la libération de ces écrivains originaires du monde entier (Iran, Chine, Vietnam, Myanmar). 

  • Présentation de « Livres comme l’Air » lors de la Journée mondiale des écrivains emprisonnés, le 20 novembre, 19 h, Place Confort TD avec pour porte-parole l’auteur Larry Tremblay (Prix des Libraires du Québec 2014 avec L’Orangeraie)

 

Jeudi 19 novembre :

  • « Jeudi littéraire : Maniaque de poésie ». 18 h 45, Place Confort TD. 
  • « Jeudi littéraire : Adepte des arts ». 19 h 15, L’Agora.

Vendredi 20 novembre :

  • « Autour de l’ouvrage, les journalistes », 13 h 30, Place Confort TD
  • « Lire, un enjeu de société — L’économie de la littératie », 16 h, Espace Archambault 
  • « Nuits amérindiennes », 20 h Espace Archambault

Samedi 21 novembre :

  • « Sous le radar — littérature, conteneur et liberté », 13 h 30, Place Confort TD
  • « Réparer le monde, de A.B. Winter, éditions Flammarion Québec », 16 h 15, L’Agora
  • « Être Arabe aujourd’hui, tumultes et traversées », 17 h 45, L’Agora

Dimanche 22 novembre :

  • « Regards croisés de la radicalisation et du terrorisme », 15 h, Place Confort TD

Lundi 23 novembre :

  • « L’importance de la lecture (12-17 ans) », 11 h 45, L’Agora

 

Pour les infos pratiques, rendez-vous sur le site du Salon du livre de Montréal