Le Salon du livre et de la presse de Genève traverse les frontières

La rédaction - 13.04.2016

Culture, Arts et Lettres - Salons - salon livre Genève - frontières littérature - presse lectures


Manifestation culturelle romande incontournable, le Salon du livre sait célébrer les belles lettres et combler les amoureux des mots. En trois décennies, il s’est inscrit profondément à la fois dans l’univers francophone et dans la tradition d’universalité de la ville qui l’a vu naître. Du 27 avril au 1er mai, le Salon du livre invite ses visiteurs, une fois de plus, à passer les frontières et découvrir la richesse culturelle qu’offre le monde. Tour d’horizon…

 

© Patrick Roy

 

 

Les littératures du sud célébrées

 

Après l’Arménie, le Maroc, le Mexique, le Japon et la Russie, 2016 accueille la Tunisie comme hôte d’honneur. À travers son fil conducteur « Révélations de la révolution tunisienne », la Tunisie témoigne de son désir de se démarquer des visions folkloriques mystificatrices, longtemps alimentées et véhiculées par la propagande touristique. Intellectuels, écrivains et écrivaines, artistes et journalistes, viendront partager avec leurs publics les révélations d’une inépuisable révolution. Une occasion unique de découvrir des auteurs tels que Slah ben Ayed, Raja Chebbi, Rafik Ben Salah, Adam Fathi, Khaled Oueghlani ou encore Fawzi Mellah.

 

« Afrique, patrimoine de l’humanité » : vaste programme pour cette nouvelle édition du Salon africain! L’occasion de recevoir des historiens, des experts en art, des penseurs et des grandes figures des lettres africaines. Ont répondu présents l’algérien Boualem Sansal, le Congolais Alain Mabanckou, l’académicien Dany Lafferière, Rokhaya Diallo, Felwine Sarr ou encore Scholastique Mukasonga. 

 

Le pavillon des cultures arabes saura, pour la troisième année consécutive, mettre en lumière la richesse des écrits arabes avec la présence d’auteurs phares tels que Anouar Benmalek, Leila Slimani, Vénus Khoury Ghata, Gilbert Sinoué, Hédi Kaddour ou Abdellatif Laâbi.

 

L’aventure au coin de la page

 

Ouverte à 360 degrés sur le monde, la littérature du voyage ne cesse de fasciner, de troubler, de questionner, de faire rêver. Elle s’attache à raconter un monde d’aventures et de frissons, de Grand Nord et de mer turquoise, d’aventures initiatiques à la recherche de soi-même. Elle est aussi, et surtout, un témoin d’un monde moderne où se racontent les migrations et les frontières.

 

Cette année encore, la place du voyage saura faire céder les visiteurs à l’appel de l’évasion! Sarah Marquis, Miguel Bonnefoy, Claude Marthaler, Jean Désy, Françoise Gardiol, Jean-Pierre Brouillaud, Blaise Hofmann, Yann Queffélec mèneront leur public sur leurs terres d’aventures…

 

« L’eau dans tous ses états » : le Prix du photographe voyageur

 

Qu’elle soit brume, glace ou liquide, qu’elle coule dans des rivières, stagne dans des étangs, gèle en haute altitude ou bouillonne dans des geysers, l’eau peut prendre différents visages.

 

Scènes de vie, paysages, scènes animalières… Pros et amateurs sont invités à partager leurs plus beaux clichés pris autour du monde mettant en avant l’eau sous toutes ses formes en participant à l’édition 2016 du concours du Photographe Voyageur.

 

Rendez-vous à cette adresse

 

Cap sur l’Arctique!

 

Le photographe animalier Vincent Munier proposera une exposition inédite, à l’occasion de la sortie de son ouvrage Arctique. À travers une vingtaine de photographies, il entraînera les visiteurs dans ses plus belles expéditions hivernales en Arctique réalisées ces six dernières années.

 

De la Scandinavie aux îles les plus septentrionales du Nunavut (Canada), Vincent Munier a parcouru des centaines de kilomètres en tirant son traîneau dans des conditions extrêmes pour aller à la rencontre d’un monde animal fascinant de beauté, où l’on croise ours, renards polaires, caribous, bœufs musqués, harfangs des neiges… Jusqu’à cette rencontre inoubliable, où une meute de neuf loups l’a encerclé!

 

Des images uniques, dont l’apparente douceur ferait presque oublier la rudesse de ce désert du bout du monde. Baignés d’un blanc envoûtant, elles transportent dans un long et mystérieux voyage à travers les immensités du Grand Nord. Vincent Munier commentera son exposition sur la place du voyage le vendredi 29 avril à 13 h.

 

 

 

Le Salon du livre et de la presse de Genève

Palexpo

27 avril-1er mai

En partenariat avec ActuaLitté