Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Le Salon du livre et de la presse de Genève, un festival de caractères

La rédaction - 21.03.2017

Culture, Arts et Lettres - Salons - Salon du livre et de la presse de Genève - festival lecture caractère - femmes livres invitation


Les qualificatifs pour décrire le Salon du livre, qui aura lieu du 26 au 30 avril 2017, sont sans nul doute nombreux et pluriels ! Cette 31e édition propose à chaque visiteur de vivre une aventure unique en se plongeant dans des univers riches et singuliers, à sortir des sentiers battus pour découvrir des mondes insoupçonnés, à s’émerveiller des mille et un tours que la culture a toujours dans son sac.

 

 

 

Le salon est… explorateur

 

Il voyage, franchit les océans, arpente les continents, découvre, s’intéresse et partage ses découvertes avec chacun. Ainsi, le Québec est cette année l’hôte d’honneur du salon et fait traverser l’Atlantique à une soixantaine d’auteurs – dont Dany Laferrière, Marie Laberge, Kim Thúy, Yvon Dallaire, Patrick Senécal, Joséphine Bacon, Alain Deneault ou la YouTubeuse Emma Verde — et autant de maisons d’édition.

 

Son pavillon proposera une librairie présentant plus de 1’500 titres de tous genres et une exposition qui transportera les visiteurs au Square Saint-Louis, site cher à de nombreux auteurs et artistes locaux. Il accueillera également un concert du romancier, poète, dramaturge et slameur David Goudreault lors de la nocturne du salon le vendredi 28 avril.

 

Amérique du Nord toujours avec une exposition sur la terra incognita signée Louis-Marie et Élise Blanchard, père et fille voyageurs. « Explorateurs en Amérique du Nord » raconte l’histoire de ces territoires à travers quelques destins et récits emblématiques d’aventuriers, navigateurs et coureurs des bois. Une séance de dédicace de l’ouvrage L’exploration de l’Amérique du Nord (Éditions Paulsen) par Louis-Marie et Élise Blanchard sera également organisée.

 

D’autres grands voyageurs donnent accès à des univers, des cultures, des paysages, des sourires, des regards grâce à leurs appareils photo. À l’occasion de la sortie du livre, publié en français pour la première fois, de l’audacieuse voyageuse Ella Maillart Au pays des Sherpas aux Editions Zoé, le salon accueille son exposition éponyme et propose une sélection de magnifiques clichés. Un espace chaman célébrera la parution de l’ouvrage de l’auteur et photographe Patrick de Wilde, Les visages de l’invisible (Éditions Chaman) et offrira une superbe exposition issue de photographies qui rythment ce livre. Les visiteurs auront ainsi accès aux univers chamaniques déroutants du monde entier.

 

Aventurière, la place du voyage du salon l’est bien évidemment ! Elle propose des balades littéraires en compagnie de voyageurs des temps modernes qui invitent au rêve, à la réflexion et à la découverte. À venir écouter, des auteurs tels que André Crettenand, Metin Arditi, la grimpeuse Stéphanie Bodet, Sarah Marquis, Michel Viotte et Jennifer Lesieur autour de Jack London, Bertrand Piccard et son aventure Solar Impulse, Dona Bertarelli…

 

Le salon est… féminin

 

Les femmes seront les stars du 9e art sur l’exposition Héro(ïne) s — conçue par Lyon BD Festival, sur une idée et une réalisation de JC Deveney — qui présente le travail de 22 auteurs de BD (femmes et hommes à parité) invités à inverser librement les sexes de figures mythiques de la bande dessinée francophone et internationale en donnant naissance à Tintine, Lucky Lucy, Corto Maltese, Micheline Vaillant ou encore Vulverine. De la parodie subtile et impertinente pour faire rire, mais aussi et surtout faire réfléchir sur l’étonnant équilibre des genres dans la bande dessinée.

 

Elles seront à l’honneur sur le pavillon des cultures arabes. Elles sont écrivaines, journalistes, blogueuses... Et résistantes, malgré les difficultés nées des soubresauts de la région appelés « Printemps arabes ». Par le verbe. Par la parole. Pour raconter. Pour dénoncer. Pour montrer le chemin face à la brûlure des interrogations. Les invitées du pavillon des cultures arabes seront là pour nous le rappeler.

 

Elles témoignent, racontent, dénoncent, célèbrent sur l’apostrophe. La reporter de guerre Anne Nivat, la première femme maire de Bethléem Vera Baboun, la directrice d’Amnesty International, section Suisse Manon Schick ou les auteures Ghislaine Dunant et Geneviève Brisac vous invitent à des échanges passionnants.

 

Elles sont passionnées sur l’espace young adult sur lequel de très nombreuses rencontres autour de la romance qui viendra dévoiler ses dessous sans pudeur sont annoncées. Femmes dessinées, femmes de lettres, femmes de l’Histoire, femmes anonymes… La femme et l’écriture au féminin auront sans nul doute une place importante au salon cette année !

 

Le salon est… original 

 

Aux 11 incontournables (l’apostrophe, la place du Moi, la place suisse, la scène du crime, la scène philo, la scène de la bande dessinée, le pavillon des cultures arabes, le Salon africain, la place du voyage, l’espace young adult, la cuisine des livres) s’ajoute cette année la scène médias. Fruit d’une collaboration avec la RTS et véritable studio d’enregistrement au cœur du salon, elle est le théâtre d’émissions, d’interviews et de débats sur des sujets d’actualité organisés par les médias présents. L’îlot jeunesse, le Cercle, la CICAD, la Gazette sont de même au rendez-vous.

 

La fabrique, l’espace de libre création littéraire du salon, revient cette année également tout en chic et en décalé… 100 % colorama !

 

 

ActuaLitté est partenaire du Salon du livre de Genève