Le Salon international du livre de Québec, sous la présidence d'Alain Mabanckou

Cécile Mazin - 06.04.2016

Culture, Arts et Lettres - Salons - salon livre québec - Alain Mabanckou - Wallonie Bruxelles


Le Salon du livre de Québec ouvrira ses portes du 13 au 17 avril prochain, au Centre des congrès de Québec. Il se tiendra sous la présidence d’Alain Mabanckou. Cette 37e édition du Salon 2016 pourra compter sur la présence d’auteurs haïtiens, franco-camerounais, belges et français, ainsi que d’autres acteurs du monde de la culture réunis par l’amour de la littérature. Au menu : tables rondes, rencontres d’auteurs, débats, spectacles pour les tout petits, expositions et séances de dédicaces. Près de 1300 auteurs seront présents tout au long de la semaine.

 

 

 

Bernard Werber, auteur de la célèbre trilogie Les Fourmis, présentera son dernier roman Le sixième sommeil (Albin Michel) et Catherine Girard-Audet, qui en est à son huitième tome de La vie compliquée de Léa Olivier (littérature jeunesse) seront les invités d’honneur les 13 et 14 avril. Leur succéderont Philippe Claudel (L’arbre du pays Toraja, Sock), le 15 avril, Alain Deneault (La médiocratie, Lux et Une escroquerie légalisée. Précis sur les paradis fiscaux, Écosociété) le 16 avril, et Jean Lemieux (Le mauvais côté des choses, Québec Amérique) sera l’invité d’honneur du 17 avril.

 

Volet international – L’Espace de la diversité

 

Créé en collaboration avec les éditions Mémoire d’encrier, l’Espace de la diversité se renouvelle à chaque année en invitant des auteurs de différents horizons littéraires. À titre d’exemple, en plus des auteurs de la Fédération Wallonie-Bruxelles, les visiteurs pourront échanger avec Capitaine Alexandre (Cameroun-France), ln Koli Jean Bofane (Congo-Belgique, Prix des cinq continents 2015), Valérie Marin La Meslée (France), Gary Victor, Martine Fidèle, Mirline Pierre (Haïti), ainsi qu’avec de nombreux autres auteurs ayant émigré au Québec.

 

La maison d’édition, Mémoire d’encrier, qui animera l’espace de la Diversité, fait signer par Rodney Saint-Eloi, un joli texte : 

 

L’Espace de la diversité poursuit le travail consistant à rassembler corps et voix : se tenir par la main. Nous ouvrons les mêmes fenêtres afin de revisiter les lieux, réapprendre la mémoire des choses, des êtres et des villages du monde. Du Congo à Haïti en passant par le Québec, la Belgique et la France, les voix repeuplent l’espoir et transforment le quotidien. 

 

Nous sommes ce que nous rêvons.
Nous marchons vers la vérité.
Nous marchons vers la justice
Nous marchons vers demain.

 

Si la littérature pouvait nous ouvrir les yeux et nous aider à découvrir le monde dans lequel nous vivons, le pari serait alors gagné. Nous serions des femmes et des hommes plus responsables de nous-mêmes et des autres. Nous habiterions mieux l’univers, avec nos utopies qui s’appellent vivre. Nous serions capables de répondre présent au rendez-vous de l’histoire.

 

Bienvenue à toutes et à tous dans cet Espace de la diversité qui dit oui aux mots et aux soifs des continents, qui dit oui aux femmes rapaillées, au slam, aux poèmes, aux récits, aux langues (créole, wolof), aux fables et aux sensibilités de partout qui font de nous des êtres capables de magie et de science, de complexité et de silence. Nous sommes ce qui advient et nous entrons… dans ce qui commence.

 

Le monde passe désormais ici.
Le monde nous appelle.
La littérature nous rassemble.
Et c’est si beau ce rêve de vivre-ensemble !

 

 

Plus d’informations