Le second roman de l'auteure de The Hate U Give adapté au cinéma

Antoine Oury - 06.02.2019

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - The Hate U Give auteure - Angie Thomas film - On the Come Up film


Angie Thomas a convaincu l'édition et le cinéma avec un seul livre, The Hate U Give : récemment adapté au cinéma par George Tillman Jr., l'ouvrage avait été publié par Balzer + Bray (HarperCollins) en 2017. Le second livre d'Angie Thomas, On the Come Up, paru le 5 février 2019, a vu d'ores et déjà vu ses droits d'adaptation achetés par la Fox.
 


On the Come Up, publié le 5 février dernier par Balzer + Bray, comme le précédent, raconte l'histoire de Bri, 16 ans, fille d'un rappeur underground mort avant d'avoir pu connaitre un large succès public. Le roman raconte son parcours pour devenir une des plus grandes rappeuses du monde, et les obstacles qui s'opposeront à l'accomplissement de son rêve...

Fox 2000 Pictures, société de production derrière l'adaptation de The Hate U Give au cinéma, a acheté les droits d'adaptation de ce nouveau roman d'Angie Thomas. Pour le moment, aucune date de sortie n'est toutefois prévue pour la sortie de cette adaptation d'On the Come Up.

On retrouve également, du côté de la production, Temple Hill et State Street Pictures, sociétés de production qui avaient aussi participé à The Hate U Give. Le réalisateur de ce dernier film, George Tillman Jr., rempilera, enfin, pour On the Come Up.

Évidemment, cette motivation s'explique aussi par le fait que The Hate U Give a été très bien accueilli par la plupart des publics du monde, dans les salles. Le film a ainsi amassé 32 millions $ au box-office mondial, dans la lignée du livre.

The Hate U Give, le livre, avait été traduit en France par les éditions Nathan, dans une traduction de Nathalie Bru.
Le livre, premier roman d'Angie Thomas, avait été remarqué pour son sujet, ancré dans le quotidien des adolescents afro-américains dans certaines villes des États-Unis. « Roman fulgurant, THUG ne cache rien de ses intentions : le style est sans concession, sans enrobage. Quand on flirte avec la fin du monde, personne n’a le temps de prendre des pincettes. La violence raciale ne tolère aucune excuse, et la perspective de cette narration depuis les yeux de Starr rend chaque acte plus criant de vérité », soulignait notre chronique de l'ouvrage.




via Deadline


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.