Le sens des oeuvres d'art nous échappe selon Luc Ferry

Clément Solym - 30.03.2009

Culture, Arts et Lettres - Expositions - art - sens - histoire


Nos confrères du Figaro ont interviewé Luc Ferry, ancien ministre de l'Éducation et philosophe.

Dans cet entretien, il est question de la fréquentation des musées qui connaît une augmentation spectaculaire. Pour Luc Ferry, il ne faut pas forcément se réjouir de ce phénomène car il s'accompagne d'une perte de sens.

En effet, il estime que l'on va au musée pour voir des oeuvres entrées dans l'Histoire sans se demander pourquoi et comment, elles y sont entrées, qu'elle est leur originalité, et qu'apportent-elles comme éclairage à l'humanité.

Il a déclaré : « De même que l’intérêt purement consumériste a remplacé la question du sens, l’intérêt pour une oeuvre d’art n’est plus lié au fait qu’elle traduise une grande expérience humaine ou qu’elle apporte quelque chose d’éclairant à l’humanité, mais au fait qu’elle appartient à une histoire ».

Le philosophe a même rajouté : « Le phénomène de massification du musée est une forme d’abrutissement suprême de la société de consommation, qui ne sait même plus qu’elle est dans un paradoxe insondable : le subversif absolu est devenu la soupe populaire ».

Pour retrouver l'intégralité de cette interview de Luc Ferry, il vous suffit de suivre notre lien vers le Figaro.