Montreuil, premier Salon jeunesse d'Europe, sur fond de colère d'auteurs

Cécile Mazin - 01.12.2014

Culture, Arts et Lettres - Salons - Salon littérature - jeunesse Montreuil - livre lecture


Ni plus ni moins que l'an passé, ce sont donc 160.000 visiteurs qui ont fréquenté les allées du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil, pour cette 30e édition. Pour 2015, les dates sont déjà à réserver, du 2 au 7 décembre, mais en attendant, plusieurs faits notables ont retenu l'attention, cette année.

 

Salon du livre jeunesse de Montreuil 2014

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

« Nous avons assisté à un mouvement social, initié par les auteurs de la Charte, qui s'est doublé des révélations concernant la structure Autrement Jeunesse », expliquait un romancier, devant une cigarette. Si cette année, Montreuil a déployé une armada de rencontres professionnelles et grand public, dans les allées, et les coulisses, les auteurs ont su se faire entendre. « Entendu, oui, écouté... nous verrons bien », concluait-il.

 

Ce qui est notable, pour les professionnels, c'est que cette prise de parole ne s'achèvera clairement pas à la fin du Salon. Valentine Goby, présidente du Conseil Permanent des Écrivains, nous l'assurait : « Nous avons amorcé un mouvement qui ne s'arrêtera pas en si bon chemin. » 

 

D'autant plus que se profile, pour le Festival International de la BD d'Angoulême, une marche prévue par les auteurs de BD. « Avec en ligne de mire, le Salon du livre de Paris », nous précisait un auteur BD, présent dans le cortège qui a défilé le soir de l'inauguration. 

 

Et il est vrai qu'à Paris, tout le Landerneau de l'édition se retrouve – ou presque. « Ça peut être un moment assez mémorable. Le Snac se concentre sur la marche du FIBD, en espérant que cela donne des idées », poursuit un autre auteur BD. Nous y reviendrons.

 

Les auteurs bientôt tous à poil

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Auprès de l'AFP, les organisateurs de Montreuil notent avant tout le succès de l'exposition Passages, de même que les rencontres qui se sont déroulées sur la grande scène littéraire, « témoignant de la vitalité et de la créativité de cette littérature ». Avec 450 exposants et 700 rencontres, le Salon s'imposerait comme le plus important d'Europe, poursuivent les organisateurs. 

 

Reste que, dans les caisses des maisons, on constate ici et là que les résultats de vendredi ont été moindres que ceux de l'année dernière. En revanche, samedi et dimanche ont représenté de bien meilleures journées. « Montreuil peut être un indicateur intéressant pour déterminer les ventes réalisées à Noël. Dans ce cas, nous aurions toutes les raisons de nous réjouir », expliquent plusieurs exposants.

 

Le Père Noël était-il de passage cette année ?