Le tableau de Shakespeare exposé, mais toujours contesté

Clément Solym - 24.04.2009

Culture, Arts et Lettres - Expositions - talbeau - shakespeare - exposé


Il ne convainc décidément pas, ce portrait de Shakespeare et assurément Stanley Wells, un des experts mondiaux du dramaturge peut se sentir quelque peu blessé du vent de scepticisme qui souffle. Alors qu'il a encore réaffirmé sa conviction, à 90 %, que le tableau représentait bien William, il fait toujours face à une réelle et farouche opposition à sa découverte.

Certes, il est bien seul dans ce combat, et il conçoit volontiers une certaine jalousie de la part de ses confrères, mais enfin, sa réputation est en jeu, et s'il a passé des années à la bâtir, ce n'est pas pour réagir impulsivement à une réaction sentimentale ni un désir de voir le rêve devenir réalité.

Alors que toute la communauté ou presque, s'accorde à dire que le tableau n'est pas un vrai, une nouvelle théorie s'est répandue : si le tableau pouvait bien avoir été commandé par le comte de Southampton, aristocrate, mécène, mais peut-être aussi amant du dramaturge, on fait valoir que Sir Thomas Overbury faisait également partie des familiers du comte et que c'est lui qui pourrait être représenté sur cette toile.

Le tableau est exposé depuis le 22 avril, date anniversaire et le restera jusqu'à septembre, avant de revenir à la famille Cobbe qui en est le propriétaire. Paul Edmondson, en charge de la commémoration et du Shakespeare Birthday Trust invite tous et toutes à venir observer ce tableau avant de le juger : « Il s'agit de trois années de recherches très prudentes. »

De son côté, Stanley assure ses positions : « Il est clair que c'est un original. Nous avons beaucoup d'éléments de preuves montrant que c'est Shakespeare, et même si elles ne sont pas formelles, et sont suffisamment circonstancielles pour assurer que c'est lui. »