Le Théâtre de Paris devient propriété de Vente-privée

Nicolas Gary - 29.01.2013

Culture, Arts et Lettres - Théatre - Théâtre de Paris - Vente-privée - rachat


L'information a été confirmée par l'AFP, qui a contacté le PDG de Vente-privée, Jacques-Antoine Granjon. Pour « plusieurs millions d'euros », il assure avoir racheté la salle du Théâtre de Paris, sans pour autant préciser le montant exact de la transaction. 

 

 

 

 

Petite précision d'importance : si Vente-privée a bien acheté la société d'exploitation du théâtre, les murs appartiennent toujours à la succession de la famille Levy-Alcover, qui est également propriétaire du Casino de Paris. 

 

« L'objectif est de faire de ce théâtre un endroit événementiel où, en plus des pièces, les spectateurs pourront également venir écouter de la musique », précise le PDG de Vente-privée. 

 

Pour le futur, le directeur Stéphane Hillel restera en poste, tandis que la société de production de Richard Caillat, en conservera la gestion. 

 

Un développement qui entre dans la logique de la société, assure Jacques-Antoine Granjon : « Nous proposons aujourd'hui un modèle complet, en totale verticalité, qui permet à la fois de promouvoir les artistes, de distribuer leurs albums, de vendre des billets de spectacles, et de produire ou coproduire l'artiste sur scène. »

 

En 2012, la société Vente-privée a généré 1,3 milliard € de chiffre d'affaires, avec une progression de 21 % en regard de 2011. Désormais, c'est un catalogue de 60 millions de produits et plus de 300 personnes employées que compte l'entreprise.

 

En 1891 fut créé le Nouveau Théâtre, qui devint en 1918 le Théâtre de Paris, produisant des oeuvres de Pagnol et accueillant de nombreux directeurs, comme Robert Hossein.