Le top des livres moches ou inutiles vus à la Foire du Livre de Londres

Antoine Oury - 14.04.2016

Culture, Arts et Lettres - Salons - livres moches inutiles - Foire du Livre de Londres - LBF16 lol mdr wtf


Cela semble logique, voire salutaire, mais il y a beaucoup de livres à la Foire du Livre de Londres. Et, forcément, certains sont étranges, insolites, voire complètement What The Fuck ?. Et d'autres sont juste très moches. Attention, nous n'avançons pas que ces livres ne devraient pas exister : chaque livre peut potentiellement faire lire une personne. Mais juste qu'ils devraient peut-être... exister autrement. Ou dans une autre galaxie.

 

London Book Fair 2016

(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Évidemment, cette liste est totalement subjective, et carrèment non exhaustive. Nous avons exceptionnellement décidé d'utiliser le CAPS LOCK POUR FIGURER TOUTE NOTRE INDIGNATION DEVANT CES LIVRES.

 

À tout seigneur, tout honneur : s'il est strictement impossible d'obtenir des infos sur le nouvel opus des aventures de Harry Potter, L'Enfant Maudit est au centre des intérêts, et s'affiche sur de nombreux stands, selon les droits de publication obtenus sur les différents territoires. Et il faut bien avouer que cette couverture est hideuse, et fait penser aux t-shirts avec des ailes d'anges imprimées en brillant.

 

« Couverture provisoire », précise-t-on. ENCORE HEUREUX.

 

London Book Fair 2016

(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

On reste dans la magie et le mysticisme avec un grand classique des couvertures les plus moches de la surface de la terre : le yoga, le développement personnel et le tarot. Les couvertures de la maison Llewellyn ne doivent pas être fixées trop longtemps, sous peine de vomissements et de crise d'épilepsie. Tous les gens qui ont ces livres dans leur bibliothèque ont-ils des intérieurs pastels et des symboles pseudo-ésotériques tatoués sur tous le corps ? ON ESPÈRE QUE NON, ON GARDE FOI EN L'HUMANITÉ.

 

Llewellyn - London Book Fair 2016

(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

OK, le djihadisme fait peur, et l'on ne pourra pas accuser la maison Uitgeverij Vrijdag, en provenance des Flandres, de jouer la carte anxiogène. Mais cette règle devrait être inscrite sur le table des lois de l'édition : PAS D'ÉMOTICONES POUR ILLUSTRER LA COUVERTURE DE TES BOUQUINS.

 

London Book Fair 2016

(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Vous avez aimé (ou pas) Grumpy Cat ? Penguin Random House a eu l'idée du siècle en déclinant les animaux #PasContents avec Earl The Grump, l'histoire d'un chien qui fait la gueule (?). C'EST PAS PARCE QUE C'EST UN ANIMAL QU'ON TROUVE ÇA MIGNON.

 

 

London Book Fair 2016

(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Nos amis les animaux n'ont pas vraiment de chance avec l'édition : chez Hubble & Hattie, on propose un titre totalement random (Dieux, fantômes et chiens noirs) et on l'illustre avec un détournement WTF du plus moche effet. ON DIRAIT UN MONTAGE ACTUALITTÉ.

 

London Book Fair 2016

(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Pour en finir avec les animaux, pauvres bêtes, ces deux livres chez Chronicle Books : À QUOI VONT NOUS SERVIR NOS SMARTPHONES ?

 

London Book Fair 2016

(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

OK, ON N'A RIEN DIT. (Merci Hachette Book Group pour cet indispensable guide).

 

London Book Fair 2016

(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Toujours chez Hachette, ce livre a la couverture réalisée à la truelle : c'est pas parce que ça s'adresse aux fans de tuning qu'il faut faire un truc dégueulasse hein. ET PAINT N'EST PAS SUFFISANT POUR FAIRE UNE COUVERTURE DE LIVRE.

 

London Book Fair 2016

(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Pas vraiment une couverture, mais suffisamment abominable pour entrer dans ce top, un drôle de personnage prénommé « Foot Fella », soit « Pote Peton ». En gros, les aventures d'un pied. Après, ne nous demandez pas pourquoi il est vert et a des espèces de poils entre les orteils. Disgusting. CE N'EST PAS EN AJOUTANT DES YEUX À N'IMPORTE QUOI QU'ON CRÉÉ DES PERSONNAGES JEUNESSE.

 

London Book Fair 2016

(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Dans la catégorie des livres qui brassent du vent, ce flip book de chez Chronicle Books remporte la palme. Tu t'amuses deux secondes avec et tu le reposes à jamais. ÉVITER DE FAIRE DES LIVRES POUR LA BLAGUE.

 


 

Pour ne pas épargner nos amis français (cocorico), signalons dans le palmarès cette couverture Albin Michel de Bernard Werber, sortie d'un générique de téléfilm estival sur Téva. LES PAPILLONS, C'EST COMME LES GRENOUILLES, ÇA NE SE LÈCHE PAS.

 

London Book Fair 2016

(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Last but not least, cet ouvrage un peu... spécial de chez Quirk Books. Si vous n'avez pas compris ce qu'il faut mettre dans l'espace, regardez la tête du pompier sur la troisième photo. ILS ONT OSÉ.

 

London Book Fair 2016

 

London Book Fair 2016

 

London Book Fair 2016

 

 

Oh, on oubliait l'autre victime favorite des éditeurs, après les animaux : les enfants. On évite de leur faire prendre des têtes d'abrutis sur les couvertures svp, ils vont grandir ensuite. Surtout si c'est pour leur mettre des trucs blancs partout sur le visage, comme si... OUPS MAUVAISE TRANSITION AVEC LE LIVRE PRÉCÉDENT.

 

London Book Fair 2016 - Play Bac

 

 

C'est aussi ça, l'édition et les couvertures : un certain sens du placement...