Le Vatican chronique New Moon : des déviants, un vide moral

Clément Solym - 22.11.2009

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Vatican - New - Moon


Le Saint-Siège est amateur de cinéma et chroniqueur impitoyable des moeurs modernes : à ce titre, il ne pouvait rater la sortie dans les salles obscures de New Moon, la suite de Twilight. Et moins encore nous priver de son petit message à caractère prosélyte. « Ce film n'incarne rien de plus qu'un vide moral avec un message déviant et par là même, devrait être très préoccupant. »

Eh bien chère Papauté, petits évêques et chers théocrates, c'est avec une joie non dissimulée que nous sommes heureux de partager votre opinion. Monseigneur Franco Perazzolo - seul habilité à regarder des films dans l'enceinte du Vatican - a franchement raison et à plus d'un titre. Oublions nos querelles passées, et les âneries que vous avez pu dire sur Rowling la païenne, ou Pullman l'hérétique ou encore Dan Brown qui mériterait de finir sur un bûcher. Il n'est guère surprenant que vous fassiez passer Stephenie Meyer sur le billot.

« La thématique de vampires dans Twilight rassemble une combinaison d'excès qui, comme toujours, est apprécié du jeune public et propose des symboles lourds d'ésotérisme », ajoute Mgr Perazzolo.

Et sa Saigneurie a raison : des vampires qui sucent des navets pour se nourrir, c'est indigne de toute la littérature vampirique ! C'est rabaisser ces créatures au niveau de la limace qui se délecte des feuilles de laitues ! Et je partage cette indignation vaticanesque, qui a mis tant d'entrain par le passé à combattre les forces démoniaques, à prompt renfort d'Inquisition et de personnages dévoués autant qu'irréprochables tel le vaillant Torquemada !

C'est tout de même se sentir rabaissé que de placer la sorcellerie au niveau du végétarien primaire, quand bien même il aurait les yeux qui brillent de temps en temps, et pourrait arrêter une voiture d'une main.

D'un autre côté... si c'est le point de vue moral qui gêne le Vatican, comme on semble me l'indiquer dans l'oreillette, alors, en effet, ces ensoutanés devraient se cloîtrer une fois pour toutes dans leurs murs et arrêter toute intervention dans le monde moderne.

Au fait, cette communication, elle a été formulée en bon latin ?