Légion d'honneur : la chancellerie n'a pas statué sur Dylan

Clément Solym - 08.05.2013

Culture, Arts et Lettres - Expositions - Aurélie Filippetti - Légion d'honneur - Bob Dylan


Selon une information du Canard enchaîné, la prochaine promotion de la Légion d'honneur, remise par la ministre de la Culture, devait compter dans ses rangs le chanteur et poète régulièrement cité pour le prix Nobel de littérature. Bob Dylan, le bien nommé, aurait dû figurer parmi les prochains médaillés. Aurait dû, oui...

 

 

Bob Dylan 011

Bob Dylan,

badosa, (CC BY 2.0)

 

 

En transmettant la liste des personnalités retenues pour la récompense, Aurélie Filippetti ne pensait probablement pas que la grande chancellerie de la Légion d'honneur lui opposerait un net refus. En effet, selon nos confrères, l'enquête préalable, condition sine qua non pour l'obtention de la distinction, a conduit au cas de Robert Zimmerman... qui a interpellé les autorités. 

 

Et le grand chancelier, le général Jean-Louis Georgelin, considérant les écrits dudit Dylan, aurait estimé qu'il n'était pas digne de porter la médaille. Cette Légion d'honneur ne saurait donc être attribuée à un ancien pacifiste, qui, durant la guerre du Vietnam, a prôné la paix... 

 

La chose étonne pour le coup la grande chancellerie, contactée par ActuaLitté. « Les demandes formulées par les différents ministères sont examinées par un Conseil de l'ordre composé de 17 personnes. Le grand chancelier ne décide pas seul, et après examen, près de 15 % des propositions sont ajournées. » Mais pour l'heure, on ne nie pas que Dylan ait été 'ajourné' de la liste.

 

Pourtant, le cabinet de la ministre assure à Europe 1 que l'auteur-compositeur et interprète figurait bien sur la liste de la prochaine remise de Légions, mais pour autant « ne veut faire absolument aucun commentaire sur les informations du Canard enchaîné ».

 

Une fois la liste des personnalités retenues, elle est soumise au président de la République, nous précise la grande chancellerie. D'ailleurs sa définition pour l'obtention de la Légion est la suivante  :

 

 La Légion d'honneur est la plus haute décoration française. Elle récompense, en un grand brassage national, les mérites acquis par les citoyens, en dehors de toute considération sociale ou héréditaire et ce, dans tous les secteurs d'activité du pays.

 

En outre, il est à noter que : 

Pour être admis au grade de chevalier, il faut justifier de services publics ou d'activités professionnelles d'une durée minimum de vingt années, assortis dans l'un et l'autre cas de mérites éminents. Il faut avoir 48 ans minimum et justifier de 20 ans de services civils et militaires. Un délai de 3 ans doit séparer une nomination ou promotion dans l'Ordre national de la Légion d'honneur de toute autre nomination ou promotion dans un Ordre national ou ministériel. Le grade dans la Légion d'honneur n'est acquis que par la réception qui est soumise à un cérémonial précis.

 

Fin avril 2012, le chanteur avait reçu des mains du Président des États-Unis, Barack Obama, la Presidential Medal of Freedom, en même temps que l'auteure Toni Morison. Dylan, salué comme « l'un des musiciens les plus influents du XXe siècle », pourrait ne pas recevoir les mêmes honneurs en France. Ou alors faudra-t-il qu'intervienne le président Hollande ? 

 

Paul McCartney, dans des confessions l'an passé, expliquait que Dylan avait été son initiateur au cannabis, dans les années 60. Un aveu facile à faire, puisqu'à 69 ans, Paul annonçait qu'il avait arrêté de fumer de l'herbe. Mais que, oui, c'est bien avec Bob qu'il partagea ses premiers pétards, alors que le chanteur en consommait manifestement sans déplaisir.

 

Chose amusante, si leur consommation de cannabis n'est pas aussi prouvée que pour Dylan, on peut se rappeler que Stone et Charden avaient, eux, reçu la Légion.

 

MàJ : 

La grande chancellerie a tenu à réctifier l'article du Canard enchaîné. 

 

« Tout d'abord, nous tenons à insister sur le fait que le général Georgelin ne décide pas seul des attributions de la Légion d'honneur, mais en concertation avec le Conseil de l'ordre. Ensuite, ce dernier n'a pas encore délibéré de la liste que le ministère de la Culture a transmise et qui contient effectivement le nom de Bob Dylan. Cette délibération est normalement confidentielle, et l'on ne communique que la liste des personnes retenues. Dans le cas de la liste avec Bob Dylan, rien n'a encore été fixé. »