Leïla Slimani, Prix Goncourt 2016, félicitée par le Roi Mohammed VI

Victor De Sepausy - 10.11.2016

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Slimani - Goncourt - Mohammed VI


La journaliste et écrivaine franco-marocaine Leïla Slimani a été félicitée par le roi du Maroc Mohammed VI pour son prix Goncourt obtenu grâce à Chanson douce (Gallimard). Dans un message officiel, le souverain félicite l’auteure pour ce « grand sacre littéraire, qui constitue une reconnaissance par cette prestigieuse académie de la singularité de l’œuvre romancière », rapporte L’opinion.

 

 

Et d’ajouter que si cette récompense « constitue un honneur pour vous et pour la femme marocaine, cette distinction est tout aussi une illustration de ce que recèle notre communauté marocaine résidant à l’étranger en capacités et compétences qui ont fait preuve d’excellence et se sont distinguées dans de nombreux domaines ».

 

Née en 1981 à Rabat au Maroc, d’une mère médecin franco-algérienne et d’un père banquier marocain, Leïla Slimani a grandi dans une famille parlant le français. C’est en 1999 qu’elle arrive à Paris pour poursuivre sa scolarité, entrant à l’Institut d’études politiques de Paris.  Après avoir publié un premier roman remarqué en 2014, Dans le jardin de l’ogre (Gallimard), elle connaît la consécration avec son deuxième opus.


Pour approfondir

Editeur : Gallimard
Genre : littérature...
Total pages : 226
Traducteur :
ISBN : 9782070196678

Chanson douce

de Slimani, Leila(Auteur)

Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d'un cabinet d'avocats, le couple se met à la recherche d'une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l'affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu'au drame.

J'achète ce livre grand format à 18 €