Lenka Hornakova Civade remporte le Prix Renaudot des Lycéens

Victor De Sepausy - 11.11.2016

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - prix - Renaudot - lycéens


Avec son roman Giboulées de soleil (Alma Editeur, 340 pages, 18 €), l’écrivain Lenka Hornakova Civade remporte le Prix Renaudot des Lycéens 2016. Cette œuvre, premier roman de l’auteur, nous plonge dans une lignée de femmes bâtardes en Tchécoslovaquie de 1930 à 1980.

 

 

Six livres restaient encore en lice pour la 25ème  édition de cette distinction : Un enfant plein d'angoisse et très sage, de Stéphane Hoffman (éditions Albin Michel), Cannibales, de Régis Jauffret (éditions Seuil), Babylone, de Yasmina Reza (éditions Flammarion), Chanson douce, de Leila Slimani (éditions Gallimard), Giboulées de soleil, de Lenka Hornakova Civade (éditions Alma) et Possédées, de Frédéric Gros (éditions Albin Michel).

 

Vivant dans le sud de la France, Lenka Hornakova Civade pratique l’écriture mais aussi la peinture. Née en Moravie, elle s’était confiée à l’occasion de la sortie de son roman en avril 2016 au micro de la Radio Praha :

 

« Je crois que l’écriture a fait partie de ma vie depuis toute petite. Mais au départ sans ambition littéraire. C’était probablement un refuge ou un monde dans lequel on s’échappe d’un quotidien qui ne nous convient pas. Donc oui, l’écriture m’accompagne depuis toujours. Par contre l’écriture en français est une grande nouveauté. Ce n’est pas si évident que cela. »

 

Et d’ajouter aussi : « je pense que c’était important d’écrire sur la Tchécoslovaquie. Et certainement, en français. Car cette langue-là m’a donné la possibilité de dire ce qui était indicible dans ma langue maternelle. Utiliser le français était comme une nouvelle liberté, comme le juste moyen de pouvoir dire la douleur, les atrocités, l’amour et peut-être aussi de le raconter en français aux Français. »


Pour approfondir

Editeur : Alma Editeur
Genre : littérature...
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782362791857

Giboulées de soleil

de Hornakova-Civade, Lenka(Auteur)

Elles s'appellent Magdalena, Libuse et Eva et partagent le même destin : de mère en fille elles grandissent sans père. Mais de cette malédiction, elles vont faire une distinction. Chacune a sa façon, selon sa personnalité, ses rêves, ses lubies, son parler et l'époque qu'elle traverse. Malgré elles, leur vie est une saga : Magdalena connaîtra l'annexion nazie, Libuse les années camarades et Eva la fin de l'hégémonie soviétique. Sans cesse des imprévus surgissent, des décisions s'imposent, des inconnus s'invitent. A

J'achète ce livre grand format à 18 €