Les 27 auteurs roumains présents au Salon du livre de Paris

Clément Solym - 13.12.2012

Culture, Arts et Lettres - Salons - salon du livre de Paris 2013 - auteurs invités - Roumanie


Cette année, la Roumanie est le pays mis à l'honneur par le Salon du livre de Paris, et 27 auteurs viendront représenter la littérature contemporaine, dans toute sa diversité et sa créativité, assurent les organisateurs du Salon. C'est aussi « la justesse de son ton et le mordant de son regard sur la société roumaine », que l'on pourra découvrir. 

 

Le Salon a invité « toutes les générations de la littérature roumaine », avec une grande représentation des genres, « du roman à la bande dessinée en passant par la poésie, le théâtre et l'essai ». En tout, donc, 27 auteurs, invités en partenariat avec le Centre national du livre, l'Institut français et l'Institut culturel roumain. 

 

Pour exemple, on retrouvera un écrivain actuellement considéré comme un possible candidat au Prix Nobel de Littérature, mais aussi la détentrice du Prix du Courrier international 2010, ainsi qu'un auteur au rayonnement international considéré comme un des plus grands écrivains du XXe siècle et récompensé par le Prix Médicis étranger 2006, ou encore un sénateur roumain, ancien ministre de l'Économie et des Finances, sans oublier un prêtre éditeur vivant dans un monastère, un conducteur de bus, un homme de cinéma particulièrement remarqué au Festival de Cannes 2010, et bien d'autres encore...

 

Roman

Norman Manea

Date de naissance:1936

Langue(s) d'expression:roumain

Biobibliographie 

Norman Manea est  né en 1936 à Suceava en Bucovine. Rarement un lieu et une date de naissance auront été plus définitoires de l'œuvre à venir. Écrivain de la Shoah dont il a miraculeusement réchappé après une déportation en Transnistrie par les troupes roumaines fascistes alliées à l'Allemagne nazie, Norman Manea est également le chroniqueur attentif et précis de l'exil – celui qu'il vit aux États-Unis. Des nouvelles publiées en 1969, un roman en 1970, un deuxième roman en 1977. Son troisième roman, intitulé L'Enveloppe noire est celui qui le conduit à l'exil forcé. Norman Manea y traite les deux grands thèmes qui parcourent toute son œuvre. Le père du narrateur reçoit, sous le régime fasciste des Légionnaires, une enveloppe noire dont on ne saura jamais ce qu'elle contient. Il disparaît, on ne retrouve jamais son corps. Ce roman qui mettait la Roumanie face à son passé narrait aussi les difficultés des Roumains sous le communisme : des thèmes trop inconfortables au regard des idéologues du Parti. Dans La Tanière, Norman Manea tend le miroir de l'humour à ses concitoyens roumains exilés aux États-Unis. On voit aussi passer dans ces pages, marquées par des réflexions sur la vie et le destin, l'ombre d'un autre destin extraordinaire, celui de Mircea Eliade. Norman Manea est aujourd'hui professeur de culture européenne et écrivain en résidence au Bard College, dans l'État de New-York.

Le Bonheur obligatoire : nouvelles, traduit par Alain Paruit et André Vornic, Albin Michel, 1991.

Le Thé de Proust : et autres nouvelles, traduit par Marie-France Ionesco, Alain Paruit et André Vornic, Albin Michel, 1990. 

Le Retour du hooligan : une vie, traduit par Nicolas Véron, Seuil, 2006. 

Les Clowns : Le dictateur et l'artiste, traduit par Marily Le Nir et Odile Serre, Seuil, 2009.

L'Enveloppe noire, roman, traduit par Marily Le Nir, Seuil, 2009. 

La Tanière, roman, traduit par Marily Le Nir, Seuil, 2011.

La Cinquième impossibilité, essais, traduit par Odile Serre et Marily Le Nir, Le Seuil, 2013.

 

 

 

 

Roman

Cimpoeşu

Date de naissance:1952

Langue(s) d'expression:roumain

Biobibliographie 

Avec Petru Cimpoeșu, ce romancier né en 1952 à Vaslui, nous découvrons le portrait de la société roumaine contemporaine... vue depuis un ascenseur. La vie dans un immeuble comme les autres bascule le jour où le cordonnier s'installe dans cet équipement collectif. La guérison miraculeuse qu'il opère sur un des voisins conduit tous les autres à voir en lui une sorte de saint, un stylite à la mode actuelle : du jour au lendemain, l'homme est surnommé Saint Siméon l'Ascenseurite. Par effet d'entraînement, l'homme enchaîne les prophéties. Une légende se construit…  Cinquième roman de l'auteur qui débuta en 1983 et a publié des romans comme Un royaume pour une mouche en 1995 et Le récit du grand brigand en 2000, Saint Siméon l'Ascenseurite est son premier ouvrage traduit en français. Mais il a déjà conquis d'autres pays européens. Les Tchèques lui ont accordé leur grand prix de littérature dès 2007. L'ingénieur de l'extraction du pétrole roumain devenu enseignant en lycée professionnel puis journaliste culturel est aujourd'hui directeur dans un service régional de la culture et il se consacre largement à la rédaction de ses romans. 

Saint Siméon l'Ascenseurite, traduit par Dominique Ilea, éditions Gingko, 2013.

 

 

Roman

 Uricaru

Date de naissance:1946

Langue(s) d'expression:roumain

Biobibliographie 

Né en 1946, Eugen Uricaru dirigea  à Cluj, dans les années 1970, la revue « Echinox » dont l'activité littéraire apolitique permit de réunir des centaines de contributions. La revue comptait des pages en hongrois et en allemand. Cette expérience qui dura plus de quarante ans demeure un repère dans l'histoire des lettres roumaines du XXème siècle. Chargé d'affaires culturelles dans différents ministères, Eugen Uricaru est un romancier prolifique auteur de onze romans publiés entre 1977 et 2008. Ils arrivent, les barbares ! (1981), traduit en 2009 chez Noir sur blanc, est un roman historique dans lequel la description de la guerre de 1914-1918 peut être vue comme une allusion à l'histoire de la Roumanie communiste (occupation soviétique, rationnement alimentaire, ruine du pays…).  

Ils arrivent, les barbares ! traduit par Marily Le Nir, éd. Noir sur Blanc, 2009.

La soumission, traduit par Marily Le Nir, éd. Noir sur Blanc, 2013.

 

 

 

 

Roman

Marius Daniel

Date de naissance:1963

Langue(s) d'expression:français

Biobibliographie 

Marius Daniel Popescu, né en 1963 à Craiova, est établi à Lausanne depuis 1990, où il gagne sa vie en qualité de chauffeur de trolleybus. Il fait partie de ces écrivains qui enrichissent le patrimoine littéraire français. José Corti a publié ses deux romans : la langue exceptionnelle de ce romancier est ce qui frappe de prime abord. On est ensuite happé par les galeries de personnages de La symphonie du loup. Le traumatisme de la mort accidentelle du père, la chronique d'une Roumanie à l'époque du Parti unique ne servent que de cadre à une expressivité tout à fait particulière. Les Couleurs de l'hirondelle, qui a reçu en 2012 le Prix de l'Inaperçu est tout aussi autobiographique. Le récit s'enroule autour du corps de la mère décédée, autour du corps de la femme et explore tout l'univers avec une sensibilité tactile. Animal littéraire tout à fait hors du commun, cet auteur exilé dans une autre langue donne à lire la Roumanie autrement. 

4x4 poèmes tout-terrains, Lausanne, Éditions Antipodes, 1995.

Arrêts déplacés, Lausanne, Éditions Antipodes, 2004.

La Symphonie du loup, roman, Éditions José Corti, 2007.

Les Couleurs de l'hirondelle, roman, Éditions José Corti, 2012.

 

 

Théâtre

Alina Nelega

Date de naissance:1960

Langue(s) d'expression:roumain

Biobibliographie 

Alina Nelega, née en 1960,  est dramaturge et romancière. Elle est l'auteur d'un étonnant « Monologue pour personnage féminin, en un acte et 8 séquences » (ou « respirations »), intitulé Amalia respire profondément, monté en 2007 en Roumanie et joué à l'automne 2012 à Paris, à l'Institut culturel roumain. Pourquoi Amalia doit-elle « respirer profondément » ? C'est l'effort qu'elle doit faire pour supporter dans un contexte idéologique asphyxiant. Ses pièces ont été traduites et jouées en Roumanie, à Londres, Zurich, Berlin, Heidelberg et New York. Aujourd'hui, Alina Nelega maintient la tradition du théâtre radiophonique. Elle publie également des récits pour les enfants, également radiodiffusés. Amalia… fait partie d'un ensemble de monologues et monodrames pour acteurs et actrices : Projet XX, Egos, Décalogue selon Hess, Kamikazes.

Amalia respire profondément, traduit par Mirella Patureau, avec une préface de Iulia Popovici, Éditions d'un instant, 2012.

 

 

 

 

 

 

Théâtre

Nicoleta Esinencu

Date de naissance:1978

Langue(s) d'expression: roumain (Moldavie)

Biobibliographie

Née en 1978 en Moldavie, Nicoleta Esinencu représente un courant dramaturgique très manifeste en Europe de l'Est où des auteurs jeunes s'exprimant dans une société en mutation n'ont plus besoin de dissimuler ce qu'ils ont à dire. Ils sont en rupture avec leurs aînés. Désillusionnés, ils refusent à la fois la société de consommation et les idéologies démonétisées qui ont enfermé leurs parents dans les pièges du totalitarisme. Ils sont à la recherche de nouveaux repères. Nicoleta Esinencu a vu son pays passer en peu d'années par plusieurs régimes. Elle en trace le portrait intime et saisissant, à travers le récit d'un voyage à la Mer Noire, lequel est  rendu toujours plus compliqué par la politique : c'est le texte intitulé 7 km, publié dans Odessa Transfer. Les œuvres de Nicoleta Esinencu sont jouées en Europe. Elle a été titulaire d'une bourse d'études à Stuttgart en 2003 puis en  2005. Elle a été invitée en résidence d'auteur en 2006 au Centre International d'Accueil et d'Échanges des Récollets.

Fuck you Eu.ro.pa! traduit par Mirella Patureau, éd. L'Espace d'un instant, 2007.

Le Septième Kafana (co-auteurs : Dumitru Crudu et Mihai Fusu), traduit par Danny Aude Rossel, Espace d'un Instant, 2004.

 

 

Roman

Răzvan Rădulescu

Date de naissance:1969

Langue(s) d'expression:roumain

Biobibliographie 

Răzvan Rădulescu, né en 1969, on le connaît sans le connaître : son nom figure au générique de nombreux films de la nouvelle vague du cinéma roumain. L'étudiant en lettres devenu romancier est aussi le scénariste, avec Cristi Puiu, du film La Mort de Dante Lazarescu. Il a fait partie, également, de l'équipe du film Palme d'Or 4 mois, 3 semaines, 2 jours. La Vie et les Agissements d'Ilie Cazane (1997) a marqué son entrée dans la littérature roumaine. Vif et amusant, ce roman n'en offre pas moins une vision de la Roumanie d'avant 1989 avec sa Securitate, ses records de production et son fantastique jaillissant du quotidien opprimé. Dans son second roman, Teodosie le Petit, l'auteur se révèle encore plus fantaisiste. 

La Vie et les agissements d'Ilie Cazane, roman, traduit par Philippe Loubière, éd. Zulma, 2013.

 

 

 

 

Roman

Dumitru Tsepeneag

Date de naissance:1937

Langue(s) d'expression:français et roumain

Biobibliographie 

Né à Bucarest en 1937, Dumitru Tsepeneag est l'un de ces écrivains dont le talent permet d'innover aussi bien dans leur langue maternelle que dans la langue d'adoption, le français. Son extraordinaire roman LeMot sablier en apporta la preuve formelle. Il est, dans la Roumanie des années 1960 et 1970, avec le poète Leonid Dimov, le chef de file de l'onirisme, le seul courant littéraire à s'opposer alors au réalisme socialiste. En 1975, pendant un séjour à Paris, il est déchu de sa nationalité par Ceauşescu et contraint à l'exil. Dans les années 80, il se met à écrire directement en français. La chute du mur de Berlin le ramène à la langue maternelle, sans pour autant qu'il renonce à sa langue d'adoption. Il fonde et dirige à Paris de célèbres revues comme les Cahiers de l'Est puis Seine et Danube. Dumitru Tsepeneag est également un grand traducteur. Dès les années 60, il traduit en roumain Albert Béguin, Michel Deguy, André Malraux, Gérard de Nerval, Robert Pinget, Alain Robbe-Grillet, etc. Et plus récemment Maurice Blanchot, Alexandre Kojève et Jacques Derrida. Dumitru Tsepeneag est édité depuis 1985 aux éditions P.O.L.

La Belle Roumaine, P.O.L. 2006.

Attente, P.O.L. 2003.

Au pays du Maramures, P.O.L. 2001.

Pont des Arts, P.O.L.1998.

Hôtel Europa, P.O.L.1996.

Pigeon vole, P.O.L.1989, sous le pseudonyme Ed Pastenague.

Roman de gare, P.O.L.1985.

Le Mot sablier, P.O.L.1984.

Quinze poètes roumains (recueil), éd. Belin, 1990.

La Défense Alekhine, éditions Garnier, 1983.

Les Noces nécessaires, éditions Flammarion, 1977.

Arpièges, éd. Flammarion, 1973.

Exercices d'attente, éd. Flammarion, 1972.

 

 

 

Roman

Radu Aldulescu

Date de naissance:1954

Langue(s) d'expression:roumain

Biobibliographie 

Né en 1954 à Bucarest, Radu Aldulescu ne publie rien durant toute la période communiste et devient ensuite un auteur prolifique. Depuis son premier roman, Sonate pour accordéon publié en 1993, l'auteur a publié sept autres romans au titre évocateur et au style marqué par une belle oralité sur un fond réaliste et cru.  Son deuxième roman, Amantul colvaresei, publié en Roumanie en 1996, est le premier à être traduit et il est publié en France sous le titre L'Amant de la veuve, en 2013. En dépit de ses succès d'estime, l'auteur a continué jusqu'à récemment à travailler à l'usine ou sur des chantiers. Radu Aldulescu est considéré comme l'un des écrivains les plus importants depuis 1990. 

L'Amant de la veuve, traduit par Dominique Ilea, éditions des Syrtes, 2013.

 

 

Poésie

Doina Ioanid

Date de naissance:1968

Langue(s) d'expression:roumain

Biobibliographie 

Doina Ioanid est née en 1968 à Bucarest. Professeur de français, traductrice, journaliste littéraire, elle construit avec persévérance son univers poétique. Parfois écrits en prose, ses textes explore l'individualité féminine tout en tendresse, rythmes et formules initiatiques. Ses recueils de vers ont été salués par la critique. Ils ont régulièrement figuré parmi les meilleurs ouvrages dans les classements établis par les revues littéraires: La demoiselle de Massepain en  2000, Le temps des bijoux en 2001, Le livre des ventres et de la solitude en 2003, Poèmes de passage en 2005. Rythmes pour apprivoiser la hérissonne en 2010. En 2007, Doina Ioanid a obtenu de la part de l'Institut Culturel roumain de Paris une bourse de création dans le cadre du projet Mon Paris à moi. En mai 2009, Doina Ioanid a été invitée au Festival International de Poésie d'Istanbul, qui a réuni 39 poètes du monde entier.

Boucles d'oreilles, ventres et solitude, poèmes, traduit par Jan H. Mysjkin, éd. Cheyne, 2014.

La demoiselle de Massepain, poèmes, traduit par Jan H. Mysjkin, éd. Atelier de l'agneau, 2013.

Rythmes pour apprivoiser la hérissonne,  traduit par Jan H. Mysjkin, L'Arbre à paroles, 2013.

Poèmes de passage, poèmes, traduit par Jan H. Mysjkin et Monica Salvan, 2012.

 

 

 

 

Essai

Andrei Oişteanu

Date de naissance:1948

Langue(s) d'expression:roumain

Biobibliographie 

Né en 1948, Andrei Oişteanu est historien des religions et des mentalités, ethnologue, anthropologue culturel, critique littéraire et romancier. Après trois ouvrages dédiés aux mythes dans la culture roumaine (1980, 1989 et 1997), après un roman en 1995, Andrei Oişteanu publie en 2001 une étude monumentale consacrée à l'image du Juif dans la culture roumaine, un travail salué par l'ensemble de la communauté intellectuelle.  Par l'ampleur de la réflexion sur la construction de la représentation sociale des Juifs, ce travail dépasse largement les frontières de son pays.

L'Image du Juif dans la culture roumaine, traduit par Pompiliu Ştefanescu, éditions Non Lieu, 2013.

 

 

 

 

 

 

 

 

Essai

Andrei Pleşu

Date de naissance:1948

Langue(s) d'expression:roumain

Biobibliographie

Andrei Pleşu, né en 1948, est  une conscience, une voix entre toutes reconnaissable et, sans doute, l'exemple de ce que la culture européenne produit de plus beau dans le domaine de la pensée. Andrei Pleşu s'intéresse à la place de l'homme dans la société. Vaste programme qu'il prend à bras le corps dès son quatrième ouvrage publié en 1988 à Bucarest. Minima Moralia – éléments pour une éthique de l'intervalle publié en français sous le titre Éthique de Robinson pointe le fait que nous vivons une « inflation baroque de la compétence morale ». Le grand désordre du monde viendrait alors du fait que tous nous sentons moralement parfaits. Si l'enfer c'est les autres, alors, le paradis, c'est nous-mêmes ? Andrei Pleşu questionne. Essayiste prolifique il est également un homme engagé aux côtés de la société civile. Il fait partie de ces intellectuels d'Europe de l'Est qui ont accepté d'assumer des charges politiques dans leur pays en voie de démocratisation. Il est doué d'un humour qui fit sans doute des merveilles lorsqu'il était à la tête de la diplomatie de son pays entre 1997 et 1999. Ce même humour est teinté de critique dans L'Obscénité publique en 2004 ou dans Visages et masques de la transition dès 1996. De la joie à l'Est et à l'Ouest et autres essais est tout aussi révélateur d'une pensée roumaine tournée vers le monde. 

Actualité des anges, traduit par Laure Hinckel, éd. Buchet-Castel, 2005.

Éthique de Robinson, traduit par Grazyna Klewek et Thomas Bazin, éd. de L'Herne, 1990.

Pittoresque et mélancolie : analyse du sentiment de la nature dans la culture européenne, éd. Somogy, 2007.

 

 

 

BD

Alex Talamba

Date de naissance:1980

Langue(s) d'expression:roumain

Biobibliographie 

Né en 1980, Alex Talamba fut remarqué par un éditeur à Angoulême. Le dessin à la ligne forte et aux couleurs sombres, immédiatement reconnaissable, séduit l'auteur français qui travaille avec lui sur l'album Sidi Bouzid Kids. L'univers graphique d'Alex Talamba, qui vient de la publicité, a également intéressé la maison roumaine Mandragora qui se lance avec lui dans le roman graphique. En Roumanie, ce genre n'avait jusqu'à present intéressé personne. Le jeune dessinateur a ainsi publié deux albums : Mila 23, sur la vie, dans le delta du Danube, d'un futur champion du monde de canoe-kayak. Elabuga est un journal du goulag par un soldat allemand prisonnier de l'armée rouge. http://alextamba.blogspot.fr/

Sidi Bouzid kids, album, scénario Éric Borg, dessin Alex Talamba, Casterman, 2012. 

 

 

 

 

Essai

Gabriel Liiceanu

Date de naissance:1942

Langue(s) d'expression:roumain

Biobibliographie 

Né en 1942 à Râmnicu-Vâlcea, Gabriel Liiceanu est l'une des plus importantes personnalités de la vie intellectuelle roumaine et l'un des portes parole d'une conscience civique à reconstruire, au lendemain de la chute de la dictature. Fondateur des éditions Humanitas, il est en Roumanie l'éditeur de Cioran. Formé auprès de Constantin Noica, il diffusa dans un très beau et stimulant Journal de Paltiniş un modèle de formation rigoureux et attaché à la perfection intellectuelle. De cette époque datent ses premières traductions de Platon puis de Heidegger. Après 1990, Gabriel Liiceanu enseigne la philosophie, dirige sa maison d'édition et écrit.  De la limite, petit traité à l'intention des orgueilleux paraît en français. De nombreux autres ouvrages sont encore non traduits. Avec sa série Du mensonge, De la haine et De la séduction, Gabriel Liiceanu inaugure un discours d'essayiste en prise avec la vie de la cité. Il est également un mémorialiste à la plume raffinée. 

Journal de Paltiniş récit d'une formation spirituelle et philosophique,traduit par Marie-France Ionesco, éditions La Découverte, 1999.

De la limite : petit traité à l'usage des orgueilleux : essai traduit par Alexandra Laignel-Lavastine, éditions Michalon, 1997

Itinéraires d'une vie, E.M. Cioran - Suivi de Les continents de l'insomnie : entretien avec E.M. Cioran - Suivi de La mort de Cioran, éditions Michalon, 2007.

 

 

 

BD - Jeunesse

Ileana Surducan

Date de naissance:1987

Langue(s) d'expression:français

Biobibliographie 

Née en 1987, Ileana Surducan est la plus jeune créatrice de notre sélection. A 20 ans à peine, Ileana Surducan eut l'occasion d'illustrer quelques albums jeunesse écrits par des auteurs français chez des éditeurs comme Caïman (L'Ami interdit). Les éditions Makaka la repèrent lors d'un concours en ligne et éditent aujourd'hui son travail. Son album  Le Cirque – Journal d'un dompteur de chaises met en scène Manu, un homme rêvant d'être dompteur de chaises car il sait qu'elles sont vivantes et il connaît leur personnalité hors du commun. Mais dans une ville sous dictature qui glorifie les sciences et la raison, son espoir semble vain. Au-delà des frontières de la cité, à l'intérieur de laquelle les habitants sont enfermés, se trouve Le Cirque, un univers mystérieux où tous les songes sont permis… D'une grande beauté, ses planches composent avec délicatesse un monde poétique, tendre et chargé de sens. On peut retrouver Ileana Surducan sur son blog http://ileanasurducan-fr.blogspot.fr/ et sur le site http://30joursdebd.com/

Le Cirque – Journal d'un dompteur de chaises, album, éditions Makaka, 2012.

 

 

 

Roman

Varujan Vosganian

Date de naissance:1958

Langue(s) d'expression:roumain

Biobibliographie 

Né en 1958  à Craiova, dans une famille d'origine arménienne, Varujan Vosganian est certes un homme politique mais c'est surtout un conteur. Il portait en lui les récits empreints de sagesse et de couleurs des vieux Arméniens écoutés dans son enfance. Il les confie aux lecteurs français dans son premier roman bouleversant, Le Livre des chuchotements. Vibrant hommage à la figure des deux grands-pères, Garabet et Sétrak,  ce livre se lit comme on déguste de la confiture de roses, comme on boit du café : à l'ombre de l'abricotier, dans la cour de la maison familiale des Vosganian, à Focşani. Faute de pouvoir nous y transporter, laissons Le livre des chuchotements nous y conduire. 

Le Livre des chuchotements, traduit par Marily le Nir et Laure Hinckel, éditions des Syrtes, 2013.

 

 

 

Roman

Adina Rosetti

Date de naissance:1979

Langue(s) d'expression:roumain

Biobibliographie 

Née en 1979, Adina Rosetti fit d'abord des études dont le but était de bien s'intégrer dans une Roumanie mondialisée, démocratique ou aspirant à l'être et c'est finalement vers sa vocation première, l'écriture, qu'elle s'est tournée. Certes, il y a eu le passage par la presse (un épisode intéressant), mais ce qu'elle voulait, c'est écrire des romans. Avec Deadline, paru à Bucarest en 2010 et presque aussitôt traduit, c'est chose faite. Pour la première fois dans la littérature roumaine, on évoque le travail qui tue. Son héroïne est trouvée morte chez elle d'avoir trop travaillé. Trop esseulée, dans une société ultracapitaliste et américanisée. Elle vit entre son chat et son ordinateur. La romancière utilise le contrepoint d'un autre fait-divers, celui mettant en scène un SDF artiste, un génie de l'art pop qui a la vision du fantôme de la jeune femme morte... 

Deadline, traduit par Fanny Chartres, éd. Mercure de France, 2013.

 

 

 

 

Roman

Savatie Bastovoi

Date de naissance:1976

Langue(s) d'expression:roumain (Moldavie)

Biobibliographie

Ştefan BAŞTOVOI est né en 1976 à Chişinau, dans ce qui était à l'époque la république Socialiste soviétique Moldova. Son père est professeur de philosophie et surtout, propagandiste de l'athéisme scientifique. Jusqu'à son entrée dans les ordres, le jeune auteur a été ancré dans les conceptions de son père. Au lycée, il est interné sur demande d'un de ses enseignants, dans un hôpital psychiatrique où il écrit les poèmes du recueil Un Valium pour Dieu qui le consacre comme poète. À partir de 1993, il publie de la poésie, des récits, des fragments de roman, des essais et des articles dans les revues littéraires les plus importantes de Roumanie et de Moldavie. Entre les années 1996 et 1998, il est étudiant de la Faculté de Philosophie de l'Université de l'Ouest à Timişoara, cursus qu'il abandonne. En 1999, il reçoit la tonsure monacale et prend le nom de Savatie. Le 28 octobre 2000, il est ordonné diacre puis, en 2002, prêtre. Il vit aujourd'hui au Monastère de la Nativité du Christ de la paroisse Edinet et Briceni, situé dans la région sécessionniste de Transnistrie. Il a publié plusieurs ouvrages ouvrant un dialogue entre la spiritualité orthodoxe et la laïcité postmoderne.

Les Lapins ne meurent pas, traduit par Laure Hinckel, éd. Jacqueline Chambon, 2012.

 

 

Roman

Florina Ilis

Date de naissance:1968

Langue(s) d'expression:roumain

Biobibliographie 

Née en 1968, Florina Ilis vit à Cluj, dans la grande région de Transylvanie, et elle est l'auteur d'une fresque romanesque de la Roumanie contemporaine récompensée en 2010 par le prix Courrier International : La Croisade des enfants. Elle débute dans son pays avec deux romans publiés en 2006, Cinq nuages colorés et La Descente de la croix avant de publier, en 2008 La Croisade…. Son quatrième roman a été publié, toujours aux éditions Cartea Românească, fin 2012. Les Vies parallèles reconstitue de manière romanesque un mythe littéraire, celui du poète « national » Mihai Eminescu. 

La Croisade des enfants, traduit par Marily Le Nir, éd. des Syrtes, 2010.

 

 

 

Poésie

Ana Blandiana

Date de naissance:1942

Langue(s) d'expression:roumain

Biobibliographie 

Née en 1942 près de Timişoara, Ana Blandiana est la poétesse emblématique d'une Roumanie entre oppression et créativité. Auteur d'une œuvre délicate presque totalement méconnue en français en dépit de sa notoriété de femme engagée auprès de la société civile, Ana Blandiana est aussi l'auteur d'un roman polyphonique sur les conditions de la création littéraire dans une société fermée et totalitaire. Après la publication de son premier poème paru sous le pseudonyme d'Ana Blandiana, elle fut dénoncée comme « fille d'un ennemi du peuple » et se vit empêchée de s'inscrire à la Faculté pendant quatre années de suite. Après ce faux départ imposé par le régime communiste, elle se réinscrit en 1963 à la Faculté de philologie de Cluj et publie, en 1964, son premier recueil de poèmes au titre annonciateur de ses engagements futurs : La Première personne du pluriel. Ana Blandiana crée en 1990 l'Alliance civique, maillon essentiel dans la vie de la « polis » après la chute de la dictature. Elle fonde également le Mémorial des Victimes du Communisme et de la Résistance, à Sighet (nord de la Roumanie). Elle a été traduite dans de nombreuses langues.

Autrefois les arbres avaient des yeux, poèmes traduits par Luiza Palanciuc, éd. Librairie Bleue, Troyes, 2005. 

Clair de mort, poèmes traduits par Gérard Bayo, éd. Librairie Bleue, Troyes, 1996. 

L'architecture des vagues, poèmes traduits par Hélène Lenz, éd. Les ateliers du Tayrac, Saint-Jean-de-Bruel, 1995. 

Étoile de proie, poèmes traduits par Hélène Lenz, éd. Les ateliers du Tayrac, Saint-Jean-de-Bruel, 1991.

 

 

 

 

 

Roman

Bogdan Suceavă

Date de naissance:1969

Langue(s) d'expression:roumain 

Biobibliographie 

Né en 1969, Bogdan Suceavă est un écrivain mathématicien. Il passe un doctorat à la Michigan State University en 2002 et il est aujourd'hui conférencier à la California State University de la ville de Fullerton, dans l'État de Californie. Et tout cela en écrivant de la littérature. Un recueil de nouvelles en 1990, une intense activité dans la presse culturelle et quelques romans plus tard, Bogdan Suceava voit son deuxième roman, Venu du temps dièse, traduit en français. Un héros nommé Vespasien Moïse, né avec la carte de Bucarest imprimée sur son torse et qui devient gourou dit beaucoup sur les errances d'une société en recherche de repères. Son troisième roman, Miruna, une histoire est un conte pour adultes, une jolie traversée de l'imaginaire collectif roumain. Quant à Vincent l'Immortel, c'est un thriller d'anticipation qui reflète nos préoccupations actuelles sur le climat, la surpopulation et les recherches sur la mémoire.

Venu du temps dièse, traduit par Dominique Ilea, éditions Gingko, 2012.

 

 

 

 

Théâtre

Matei Visniec

Date de naissance:1956

Langue(s) d'expression:roumain pour le roman et français pour le théâtre

Biobibliographie 

Né en 1956 dans le nord de la Roumanie, Matei Visniec a ses racines en Roumanie et les ailes en France, selon sa propre expression. Il est le dramaturge dont les pièces portent des titres coup de poing et restent aisément dans les mémoires avant de toucher le cœur et l'esprit par leur contenu décapant et tonifiant. Le mot progrès dans la bouche de ma mère sonnait terriblement faux, L'Histoire du communisme racontée aux malades mentaux, Petit boulot pour vieux clown ou La Femme comme champ de bataille n'en sont que quelques exemples. Auteur interdit de création dans son pays pendant des années, il demande asile politique à la France en 1987. Il choisit la langue française et se consacre à l'écriture dramatique. Il est aujourd'hui journaliste à RFI et une trentaine de ses pièces écrites en français sont éditées. Il est l'un des auteurs les plus joués au Festival d'Avignon (off), avec une quarantaine de créations. En Roumanie, depuis la chute du communisme, Matéi Visniec est devenu l'auteur dramatique vivant le plus joué. Les lecteurs français découvrent également en 2012 l'auteur de romans… qu'il écrit dans sa langue maternelle, le roumain. Syndrome de panique dans la Ville Lumière est consacré aux fantasmes… sur Paris.

Monsieur K. libéré, roman, traduit par Faustine Véga, éditions Non Lieu, 2013.

Syndrome de panique dans la Ville lumière, roman, traduit par Nicolas Cavaillès, éditions Non Lieu, 2012.

Les détours Cioran ou Mansarde à Paris avec vue sur la mort, théâtre, postface Gilles Losseroy, éd. Lansman, 2007

Attention aux vieilles dames rongées par la solitude, théâtre, éd. Lansman, 2004.

Du pain plein les poches et autres pièces courtes, éd. Actes Sud – Papiers, 2004.

Petit boulot pour vieux clown, Suivi de : L'Histoire des ours, éd. Actes Sud – Papiers, 1998.

 

 

 

Roman

Gabriela Adameşteanu

Date de naissance:1942

Langue(s) d'expression:roumain

Biobibliographie 

Née en 1942 à Târgu Ocna, Gabriela Adameşteanu vit et travaille à Bucarest où elle se partage entre écriture romanesque et activité journalistique. Elle débute en 1975 avec Vienne le jour, un roman publié, seulement en 2009, en traduction française. Ce premier roman réaliste sur la jeunesse scrutée jusque dans ses moindres détails et un roman sans âge, celui d'une adolescence universelle. En 1983, paraît le grand roman social dont le personnage principal, la couturière Vica a marqué les esprits : Une matinée perdue publié en France en 2005 retrace cent ans d'histoire roumaine familiale. En 2013 paraît son troisième grand roman qui est celui du couple dans le totalitarisme et la chronique d'une intimité impossible.

Une matinée perdue, traduit par Alain Paruit, éd. Gallimard, 2005. 

Vienne le jour, traduit par Marily Le Nir, éd. Gallimard, 2009.

Situation provisoire, traduit par Nicolas Cavaillès, éd. Gallimard, 2013.

 

 

 

  

Roman

Dan Lungu

Date de naissance:1969

Langue(s) d'expression:roumain

Biobibliographie 

Né en 1969 à Botoşani, dans une famille d'ouvriers, Dan Lungu a chaussé les lunettes de l'humour et de la tendresse pour donner vie à ses personnages. Très fin observateur de ses concitoyens, il les met en scène dans des romans à la fois et réalistes et drôles. Le paradis des poules en 2004 explorait les relations de voisinage dans une rue des faubourgs du nord à l'heure du passage à la démocratie et à l'économie de marché. Je suis une vieille coco ! en 2007 voyait s'affronter avec humour deux générations de femmes aux opinions politiques différentes. Avec Dan Lungu, le lecteur français découvrait ainsi dès 2008 le concept de « nostalgie paradoxale ».  Dans son troisième roman, en 2009, l'écrivain auscultait les relations amoureuses dans Comment oublier une femme. Auteur prolifique et parfait francophone, il enseigne également à la Faculté de Sociologie de l'université de Iaşi. Lauréat de nombreux prix parmi lesquels le premier prix du concours « Rue des poètes » à Lille en 2003.

Le Paradis des poules, traduit par Laure Hinckel, éd. Jacqueline Chambon, 2005.

Je suis une vieille coco !, traduit par Laure Hinckel, éd. Jacqueline Chambon, 2007.

Comment oublier une femme, traduit par Laure Hinckel, éd. Jacqueline Chambon, 2010.

 

 

 

 

 

Roman

Mircea Cărtărescu

Date de naissance:1956

Langue(s) d'expression:roumain

Biobibliographie 

Né en 1956, Mircea Cărtărescu est l'auteur d'une œuvre traduite en de nombreuses langues. Son principal roman, la célèbre trilogie Orbitor  - L'Aile gauche, Le Corps et L'Aile droite récompensée par des prix prestigieux dans plusieurs pays est publié sous trois titres différents en français : Orbitor, L'œil en Feu et L'Aile tatouée. Ce livre-monde est une nouvelle Recherche, recherche du double à travers le personnage du jumeau fantasmé, recherche de la Ville à travers les promenades hallucinées, recherche de l'accomplissement à travers l'accomplissement de l'œuvre en elle-même. L'auteur qualifie son roman de « fractale », ce qui donne une parfaite idée d'une écriture qui se déploie puis se rétracte, donnant au lecteur l'étrange impression de lire un objet qui respire. Le symbole tutélaire du papillon, que l'on retrouve dans le titre de la trilogie, évoque également la palpitation, le battement, et surtout, renvoie à la perception grecque de l'immortalité de l'âme. 

Son œuvre est aujourd'hui célébrée à l'étranger. En tant que théoricien du postmodernisme en littérature, il a été invité à enseigner dans des universités étrangères.

Le rêve, traduit par  Hélène Lenz, éd. Climats, 1992.

Lulu, traduit par Hélène Lenz éd. Austral, 1995.

Orbitor, traduit par Alain Paruit, éd. Denoël, 1999.

L'œil en feu, traduit par Alain Paruit, éd. Denoël, 2005. 

Pourquoi nous aimons les femmes, recueil de nouvelles, traduit par Laure Hinckel, Denoël, 2008.

L'Aile tatouée, traduit par Laure Hinckel, Denoël, 2009.

 

 

 

 

Roman

Lucian Dan Teodorovici

Date de naissance:1975

Langue(s) d'expression:roumain

Biobibliographie 

Né en 1975 à Rădăuţi, Lucian Dan Teodorovici nous invite à faire connaissance en 2013 avec la marionnette Vasilacke, troublant alter ego du personnage principal de son dernier roman qui est également le premier à être traduit en français. Lucian Dan Teodorovici déborde d'énergie créative et littéraire, il est déjà l'auteur de trois romans, d'autant de recueils de nouvelles et l'on pouvait s'attendre, finalement, à l'apparition dans son œuvre d'un pensionnaire aussi étonnant. Écrivain à la plume tantôt ironique, burlesque ou pleine d'humour, Lucian Dan Teodorovici est aussi, dans ce roman, au plus près du réel. L'Histoire de Bruno Matei un grand roman sur la vie concentrationnaire, sur l'amnésie et sur la terrible expérience de la construction de l'Homme Nouveau. Il s'organise autour de trois personnages principaux merveilleusement campés…. Trois personnages, plus une marionnette. 

L'Histoire de Matei Brunul, traduit par Laure Hinckel, éditions Gaia, 2013.

 

 

  

 

 

Essai

Lucian Boia

Date de naissance:1944

Langue(s) d'expression:roumain et français

Biobibliographie 

Né en 1944, Lucian Boia est un historien des idées et de l'imaginaire, un essayiste roumain dont l'œuvre est abondante, écrite directement en français ou bien en roumain, chez l'éditeur de référence en matière de sciences humaines, Humanitas. A Bucarest, il dirige le Centre d'Histoire de l'Imaginaire. Ses recherches concernent l'histoire des idées et de l'imaginaire. Il mène des investigations poussées sur une large variété de mythes contemporains, de la vie extraterrestre à la fin du monde ; du communisme au nationalisme et à la démocratie. 

Les pièges de l'histoire - Les élites intellectuelles roumaines entre 1930 et 1950, traduit par Laure Hinckel, éd. Les Belles Lettres, 2013.

Quand les centenaires seront jeunes : L'imaginaire de la longévité de l'Antiquité à nos jours, Les Belles Lettres, Paris, 2006.

Jules Verne : Les paradoxes d'un mythe, Les Belles Lettres, Paris, 2005.

L'homme face au climat : l'imaginaire de la pluie et du beau temps, Les Belles Lettres, Paris, 2004.

Le mythe de la démocratie, Les Belles Lettres, Paris, 2002.

La Mythologie scientifique du communisme, Belles Lettres, 2000.

Pour une histoire de l'imaginaire, Les Belles Lettres, Paris, 1998.

Entre l'ange et la bête: le mythe de l'homme différent de l'Antiquité à nos jours, Plon, Paris, 1995.

La fin du monde, une histoire sans fin, La Découverte, 1989.

L'exploration imaginaire de l'espace, La Découverte, 1987.