Les adaptations d'oeuvres littéraires, pour le meilleur et pour le pire

Camille Cado - 23.12.2019

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - livres adaptation - adaptation littéraire au cinéma - adaptation cinématographique


Depuis le 19e siècle, l’émergence du cinéma a permis aux livres de mener une seconde vie. Mais à quel prix ? Le site Rotten Tomatoes qui référence toutes les critiques anglo-saxonnes a récemment publié un inventaire des meilleures adaptations littéraires au cinéma et à la télévision, mais aussi des pires. Le verdict est tombé, et le moins que l’on puisse dire c’est que le fameux « tomatomètre », indice de mesure de l’appréciation générale des films ou des séries, est intransigeant... 

Henry V de Kenneth Branagh (1989)
 
Cette fin d’année est particulièrement marquée par l’adaptation de nombreux classiques comme Un chant de Noël, cultissime livre du Britannique Charles Dickens, ou encore le célèbre livre de Louisa May Alcott, Les Quatre filles du Docteur March. À cette occasion, Rotten Tomatoes propose une plongée dans le monde des adaptations cinématographiques...

Pour des raisons de simplicité, le site américain a relevé les œuvres littéraires qui avaient été adaptées au moins trois fois. 
 

Les meilleures adaptations d’œuvres littéraires...

 
En général, les premières adaptations d’œuvres littéraires ont les meilleures notes, avec une moyenne de 86 % de critiques positives d’après le tomatomètre. Pour les adaptations suivantes, la moyenne chute à 61 %. Autre chiffre étonnant, les adaptations en série (télévisées ou streaming) sont mieux notées que les adaptations cinématographiques, 74 % contre 67 %.

Selon le tomatomètre, les adaptations les plus réussies sont Les Trois Mousquetaires d’Henri Diamant-Berger (1921), Frankenstein de James Whale (1931), Tarzan, l’homme singe de W. S. Van Dyke (1932), Anna Karenina de Clarence Brown (1935), Quasimodo de William Dieterle (1939), Orgueil et Préjugés de Robert Z. Leonard (1940), Henry V de Laurence Olivier (1946), Oliver Twist de David Lean (1948), Guerre et paix de Serge Bondartchouk (1966), le disney Le Noël de Mickey (1983) et enfin Henry V de Kenneth Branagh (1989) et Hamlet de Gregory Doran (2009). Depuis, aucune autre adaptation n’a reçu 100 % d’avis positifs. 

Henri V, célèbre pièce de théâtre de William Shakespeare, est élu meilleur livre adapté avec 90 % de critiques positives en moyenne. Si les deux premières adaptations majeures, sorties en 1946 et 1989 détiennent 100 % d’avis positifs, l’adaptation de 2012 produite par la BBC avec Tom Hiddleston connaît une légère baisse (95 %). L’adaptation la moins bien notée de la pièce est The King, disponible sur Netflix mettant en scène Timothée Chalamet dans le rôle principal. 
 

... et les pires

 
En ce qui concerne les adaptations littéraires les moins bien notées, ce sont généralement les films qui déplacent l’intrigue dans notre monde contemporain et qui modifient ainsi totalement l’histoire originale, avec une moyenne de critiques positives de 44 %.

Parmi lesquelles, Material Girls de Martha Coolidge (2006) tiré de Raison et Sentiments de Jane Austen qui plafonne à 4 % d’avis positifs, I, Frankenstein ou Moi de Stuart Beattie (2014) avec 5 %, Age of the Dragons de Ryan Little (2011) basé sur l’histoire de Moby Dick mais avec des dragons avec 9 %, et enfin Les Trois Mousquetaires de Paul W. S. Anderson (2011) avec 11 %. 

Certaines ont cependant très bien fonctionné comme West Side Story avec une note de 93 %, ou Roméo + Juliette de Baz Luhrmann avec Leonardo DiCaprio (1996) qui atteint la jolie moyenne de 72 %. 
   
Si le personnage de Tarzan est connu du monde entier, les adaptations du roman d’Edgar Rice Burroughs de 1912 se rangent parmi les pires qui existent avec une note moyenne de 43 %. Si les trois dernières adaptations plafonnent à seulement 24 % d’avis positifs sur Rotten Tomatoes, Tarzan, l’homme singe (1932), Greystoke, la légende de Tarzan (1984), et le long métrage de Disney sorti en 1999 rattrapent le score.

D’ailleurs, les adaptations littéraires en film d’animation ont en moyenne de meilleures critiques. En effet, ils recueillent 70 % d’avis positifs contre 66 % pour les autres genres. Un chiffre qui s’explique notamment par les réalisations de Disney, souvent très bien notées. 

via Rotten Tomatoes
 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.