Les auteurs autopubliés ne sont pas bienvenus au Man Booker Prize

Julien Helmlinger - 14.01.2015

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Man Booker Prize - Autopublication - Prix littéraire


Pour son édition 2015, le Man Booker Prize révise son règlement. Si l'année dernière encore, les livres en compétition devaient être publiés à raison d'au moins 1000 exemplaires imprimés dans les 10 jours suivant l'annonce de la présélection du Prix, certains libraires se sont plaints. Ces derniers reprochaient à l'événement de ne pas suivre ses propres règles, car ils ont parfois attendu des semaines durant la réaction des éditeurs concernés. La règle est modifiée.

 

Le jury 2015

 

 

D'autres modifications interviennent dans la réglementation de la récompense littéraire : sont ainsi mises en place de nouvelles limites de temps sur l'éligibilité des livres publiés en dehors du territoire britannique, et le terme « éditeur » bénéficie désormais d'une définition plus précise.

 

Dorénavant, la règle stipule que si un livre imprimé est publié avant annonce de la présélection, la version numérique devra être disponible à la vente dans les 10 jours suivant l'annonce. Mais si la publication papier n'intervient qu'après l'annonce de la longlist, l'échéance n'est pas précisée. Le chiffre de 1000 exemplaires imprimés, au minimum, reste quant à lui inchangé.

 

Pour ce qui concerne l'éligibilité des titres produits hors Royaume-Uni, ceux-ci doivent désormais avoir été publiés au plus tôt deux ans avant. Pour illustrer, dans le cadre de l'édition 2015, seuls ceux publiés avant le 1er octobre 2012 seront donc éligibles au Man Booker Prize.

 

Est également précisé qui peut être qualifié d'éditeur ou non dans le cadre de la récompense. Verdict : les auteurs autopubliés ne pourront pas prétendre aux lauriers du Man Booker Prize. Pour être considéré comme tel, et être éligible, un éditeur devra avoir publié au moins deux ouvrages, d'auteurs différents, au cours de l'année, et qu'il n'aura pas écrits lui-même.

 

Une procédure d'appel est toutefois mise à la disposition des humbles éditeurs qui estiment mériter ce qualificatif, mais qui n'ont pas pour habitude de publier plus d'un ouvrage unique annuel. Il reviendra alors au jury de prendre une décision. Il est précisé que, si un auteur détient la part majoritaire au capital de la société qui assure la publication de son livre, celui-ci ne sera pas éligible au Man Booker Prize.

 

La présélection 2015 sera annoncée le 29 juillet prochain.