Les Californiens jouent à monsieur Jourdain

Clément Solym - 14.08.2010

Culture, Arts et Lettres - Salons - boîte - lettres - californie


Face au désintérêt grandissant pour la chose poétique, deux cafés de Long Beach en Californie ont décidé de passer à l’offensive en partenariat avec une association locale.

Les deux commerces ont installé des boîtes aux lettres à poème en partant du principe qu’en sensibilisant le public à écrire de la poésie, ces mêmes personnes s’y intéresseraient et redynamiseraient son économie. Larges coffres jaunes les « poetry box » invitent le quidam à déposer un morceau choisi ou un petit bout d’inspiration sur papier libre.

Et puisque la versification est le plus libre des arts, les consignes ont été remplacées par des suggestions. « Histoires », « mystères », « secrets », « témoignage », « confession », aucune limite n’est posée pour que les Californiens s’essaient à l’art de Walt Whitman. « Nous voulons de la poésie brute », insiste Blair Cohn, directeur de l’association pour la croissance de commerces locaux du coin.



Afin d’appâter la muse dans le quartier, la campagne s’achèvera lorsque 100 morceaux de poésie intéressants seront collectés pour ensuite être publiés. Une manière de sensibiliser à la poésie d’abord comme participant puis, espèrent-ils, comme lecteur.

(crédits photographiques Blog Bookpatrol)