Les caricatures de Mahomet reviennent !

Clément Solym - 27.08.2010

Culture, Arts et Lettres - Salons - liberté - expression - livre


ll n'en démord pas. Le rédacteur des pages culturelles du quotidien danois Jyllands-Posten, Flemming Rose, a été maintes fois menacé de mort. Qu'importe, la liberté d'expression avant tout.

En 2005, l'homme avait publié douze caricatures du prophète particulièrement controversées, relayées en France par Charlie Hebdo. Il s'apprete à les publier de nouveau, dans son livre « Tavshedens Tyranni » ( La Tyrannie du Silence ).


« Je suis convaincu que beaucoup ne savent pas ce que je pense de ces dessins. Mon souhait vaniteux est de m'expliquer et je n'ai rien d'autre que les mots pour le faire. » Pas sûr qu'il arrive à calmer les ardeurs des réac' qui l'ont à l'époque fustigé.

L'homme croit cependant au pouvoir des mots: « On doit répondre aux mots par des mots car c'est la seule chose que nous ayons dans une démocratie et s'y nous y renonçons, nous tombons dans la tyrannie du silence ». Le livre du même nom, de 499 pages, sortira le 30 septembre. Plus que des mots, un symbole : ce sera jour pour jour le 5e anniversaire de la parution des caricatures. Le message est clair, Rose ne fera pas machine arrière, et n'est pas là pour s'excuser, mais bien pour expliquer.


Et l'homme ne s'arrête pas là. Le livre cherche en effet à soulever un plus large débat "qui traite généralement des lois sur les offenses dans le monde, et qui comprenne à la fois les crimes de lèse-majesté, le reniement de l'holocauste, le racisme et les injures ».

Et histoire d'en rajouter une couche, le dessinateur de la caricature la plus décriée ( Mahomet portant sur son turban une bombe à mèche allumée ), Kurt Westergaard,s'y met aussi. Il publiera un livre à l'automne, ou ce dessin sera reproduit. Espérons que le public fasse preuve d'ouverture d'esprit, cette fois.