Les deux lauréates des bourses de création 2017 de la SGDL

Cécile Mazin - 23.10.2017

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - bourses création SGDL - lauréates bourses auteures - livres publication soutien


Dotées respectivement de 10.000 € par le legs Sarane Alexandrian  et 5.000 € par le legs Gina Chenouard, deu bourses de créations seront décernées Jeudi 16 Novembre à 19h30 à l’Hôtel de Massa. Sylvie Doizelet recevra la Bourse d’avant-garde Sarane Alexandrian et Samantha Barendson celle de Poésie Gina Chenouard.



Samantha Barendson et Sylvie Doizelet
 

 

Bourse d’avant-garde Sarane Alexandrian
 

La galerie des murmures
 

Née à Lyon, Sylvie Doizelet part vivre à Londres en 1977. Elle fait de fréquents allers et retours de 1979 à 1981, avant de s'installer à Paris. En 1992, elle publie son premier roman, Chercher sa demeure chez Gallimard. En 2001, elle quitte Paris pour Montolieu, puis l'Aube, où elle vit actuellement.

 

Romancière et traductrice de l’anglais, Sylvie Doizelet a notamment publié :

Le voyageur attardé, Le Temps qu'il fait, 2012 ; Les périls de Londres, avec Jean-Claude Pirotte, Le Temps qu'il fait, 2010 (textes et photographies) ; Nos amis des confins, Le Seuil, 2009 ; Qui est Memory ?, Gallimard, 2006 ; L'Ami invisible, La Table ronde, 2006 ; Le Rêveur d'Étueffont, Virgile, 2005 ; Chemin de croix, illustration de Jean-Claude Pirotte, La Table ronde, 2004 ; La Dame de Pétrarque, Gallimard, 2000.

 

 

Bourse de Poésie Gina Chenouard
 

Transports

 

Née en Espagne, de père italien et de mère argentine, Samantha Barendson vit aujourd’hui en France. Après avoir étudié la littérature hispano-américaine à l'Université Lumière Lyon 2, elle travaille à l'École Normale Supérieure de Lyon. Elle fait partie du collectif Le syndicat des poètes qui vont mourir un jour dont le principal objectif est de promouvoir la poésie pour tous et partout. Elle participe également au collectif Le cercle de la maison close, qui propose des performances alliant poésie, musique et arts plastiques. En 2015, Samantha Barendson a été lauréate du prix de poésie René Leynaud "Émergence & résistance".

 

Elle a notamment publié : Mon citronnier, roman, Lattès, 2017 ; Machine arrière, poésie, La passe du vent, 2017 ; Le citronnier, Le pédalo ivre, 2014 ; Le poème commun, avec Jean de Breyne, Collection Duo, Lieux-Dits, 2012 ;
Des coquelicots / Amapolas, Pré # carré éditeur, 2011 ; Les délits du corps, Christophe Chomant éditeur, 2011.