Les deux livres ex-aequo, récompensés par le Prix Simone Veil 2019

Victor De Sepausy - 22.06.2019

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Prix Simone Veil - prix littéraire


Le prix Simone Veil 2019 a été remis ce 22 mai au Cercle National des Armées. Et pour la première fois, ce sont non pas deux mais bien trois lauréates qui se partagent la première place. Créé en 2012 par l’association Cocktail & Culture en partenariat avec les Librairies Fontaine, le Prix Simone Veil récompense chaque année un ouvrage retraçant l’œuvre d’une femme d’action, en hommage à Simone Veil. 


 

La cérémonie s’est déroulée en présence de Madame la Ministre Marlène Schiappa, Madame la Maire du VIIIe Jeanne d’Hauteserre, Maîtres Jean et Pierre-François Veil et Jean-Marie Rouart de l’Académie Française

Le Prix Simone Veil (ex aequo) a été attribué à Mathilde Hirsch et Florence Noiville pour Nina Simone : love me or leave me (Ed. Tallandier) et Dominique de Saint-Pern, pour Edmonde (Stock).


Nina Simone : love me or leave me :
 

Caroline du Nord, 1936. À 3 ans, Eunice Waymon, petite fille noire infiniment douée, donne son premier concert dans une église. Elle a su jouer du piano avant même de marcher. À 10 ans, elle lutte déjà contre la ségrégation : lors d’un récital, elle refuse de jouer si ses parents ne sont pas assis au premier rang, comme les Blancs. À 18 ans, elle veut devenir la plus grande concertiste classique noire, mais – à cause de la couleur de sa peau ? – son rêve se brise. Alors elle se rebaptise Nina Simone et, des bars crasseux jusqu’au Carnegie Hall, elle va connaître la gloire. 



Edmonde : 
 

Nous sommes en 1938, et le bal tragique commence. De Rome à Marseille, d’une alcôve l’autre, d’un palais l’autre, voici la fille de l’ambassadeur François Charles-Roux prête pour se marier, comme d’innombrables jeunes filles de son âge. Mais rien ne se passe comme prévu. Arrachée à l’amour de son fiancé Camillo Caetani, dont le mariage ferait d’elle une duchesse et une princesse, mais qui sera tué sur le front albanais. Arrachée à la France de Vichy par l’intelligence d’un père qui sut déjouer les pièges de la collaboration, arrachée à la douceur du lien avec sa soeur, la belle Cyprienne, princesse del Drago, par l’Italie des Chemises noires, et le terrible secret qui unit celle-ci à Galeazzo Ciano, gendre de Mussolini.


Le Prix de la Mairie du VIIIe, pour cette édition, va à Vanessa Bamberger, pour le livre Alto Braco (Ed. Liana Levi).




 

L’année passée, c’est à Yan Lan que le prix fut décerné.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.