Les éditeurs ont rendez-vous avec le cinéma et les jeux vidéo à Londres

Julien Helmlinger - 02.03.2015

Culture, Arts et Lettres - Salons - London Book Fair - Conférences - Industrie de l'édition


À l'occasion de l'édition annuelle de la London Book Fair, qui se tiendra outre-Manche du 14 au 16 avril prochains, les professionnels du secteur de l'édition côtoieront ceux du cinéma et des jeux vidéo pour des conférences sur la création multimédia. Le jeudi 16, l'Olympia hébergera le Creative Industries Day, avec son lot de débats sur l'ère numérique et les nouvelles attentes du public, auxquels contribueront des acteurs portés sur l'innovation.

 

London Book Fair 2014

CC by SA 2.0 par ActuaLitté

 

 

Parmi les événements de cette journée à thème est notamment annoncée la Children's Media Conference (CMC) Rights Exchange, tout au long du jour, qui débutera avec un discours et se poursuivra avec des réunions et séminaires pré-réservés entre professionnels de cession et acquisition de droits.

 

Le directeur éditorial de la CMC, Greg Childs, explique que l'organisation de cet espace d'échange répond à la demande des éditeurs et producteurs de contenus dédiés à la jeunesse, qui réclamaient un lieu de rencontre où ils pourraient établir de nouveaux partenariats. Il estime qu'il est « particulièrement plaisant » de pouvoir l'organiser dans le cadre d'un événement international tel que le salon du livre londonien.

 

Sera également présente la Licensing Industry Merchandiser's Association (LIMA), association de marketeux dans le domaine des licences de droits, ainsi qu'une délégation de producteurs de cinéma et de télévision, en partenariat avec Boudica Films. Mais aussi MIPJunior, vitrine dédiée aux émissions pour enfants, et UK Interactive Entertainment (UKIE), organe de commerce britannique du secteur du jeu vidéo.

 

Comme le revendique Jacks Thomas, directeur de la London Book Fair : « L'industrie de l'édition prouve encore et toujours qu'elle est flexible et a l'intention de prendre avantage des approches créatives en termes de contenus. Avec les raccourcis permis par les avancées numériques, les possibilités d'exploiter la propriété intellectuelle et de découvrir le plein potentiel du contenu — qu'il provienne de livres ou soit adapté en livres depuis d'autres médias — sont immenses. »