Les finalistes 2017 du prix Virilo : testostérone et moustaches, à fond

Clément Solym - 31.10.2017

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - prix virilo 2017 - finalistes liste virilo - humour virilo prix


Le jury du prix Virilo s’est une fois de plus réuni, pour élire ses futurs lauréats. Rappelons à l’attention de celles et ceux qui ne portent pas de moustache que le prix Virila se fait chaque année fort de trouver dans la rentrée littéraire des perles de texte. Et surtout, une grosse dose de testostérone...




 

Voici donc la dernière liste des ouvrages retenus par les jurés à la moustache.

 

FINALISTES DU PRIX VIRILO 2017   (meilleur roman francophone de l’année)

 

– Le cénotaphe de Newton, de Dominique Pagnier (Gallimard)

– La Toile, de Sandra Lucbert (Gallimard)

– Un certain M. Piekielny, de François-Henri Désérable (Gallimard)

Le reste n’est pas publié par Gallimard, mais on a aimé quand-même :

– Écume, de Patrick K. Dewdney (La Manufacture des Livres)

– Fief, de David Lopez (Seuil)



 

FINALISTES DU PRIX TROP VIRILO 2017  (giclure excessive de testostérone littéraire)

 

– La chambre des époux, d’Éric Reinhardt (Gallimard), pour sa chimiothérapo-philie

– Un élément perturbateur, d’Olivier Chantraine (Gallimard), pour une scène de photocopieuse qui donne ses lettres de noblesse au recto-verso

– Tout sur le zéro, de Pierre Bordage (Au diable vauvert), qui n’écrit « sodomie » qu’assortie d’un « si j’ose dire »

– Fief, de David Lopez (Seuil), parce qu’il n’y a pas de raison de ne pas recevoir les deux prix d’un coup

– Ma mère avait raison, d’Alexandre Jardin (Grasset), par évidence

– Nos vies, de Marie-Hélène Lafon (Buchet-Chastel), pour sa fascination mammaire


 

La remise de la cuvée 2017 des Prix ViriloTrop Virilo et de la ribambelle d’accessits se fera le 8 novembre, quelques minutes avant la remise du prix Femina, même endroit. Les jurés ont sacrifié temps, argent et dioptries pour lire à votre place des livres qui n’en valaient pas la peine.

 

Rappelons que le jury (mixte) achète ses livres, vote en homme et porte une moustache. Aucun commerce avec les maisons d’édition n’est toléré. Le récipiendaire reçoit 11 euros (une euro de plus qu’au Goncourt).

 

Notons également que le prix Virilo proposera également le Virilo des maternelles, qui fait déjà de l’ombre au Goncourt des lycéens... Plus d’informations.



Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones.

Les prix de la rentrée littéraire 2017

Rentrée littéraire 2017, la fashion week des libraires