Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Les frères Weinstein et Warner Bros s'arrachent toujours Le Hobbit

Antoine Oury - 06.12.2013

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - The Hobbit - Harvey et Bob Weinstein - Warner Bros


Le combat par contrat qui oppose les producteurs Harvey et Bob Weinstein à Warner Bros n'a toujours pas trouvé d'issue, malgré l'examen attentif de l'accord passé à l'époque où Miramax, boîte des frères Weinstein, détenait encore les droits d'adaptation de l'oeuvre de Tolkien. Alors que le deuxième volet de la trilogie The Hobbit va sortir en salles, Harvey Weinstein assure que la Warner leur doit environ 12,5 millions $.

 


The Hobbit Trolls

(ashleigh louise, CC BY-ND 2.0)

 

 

Bien avant The Hobbit, alors même que Le Seigneur des Anneaux porté au cinéma n'était encore que dans la tête du réalisateur Peter Jackson, la société de production Miramax, détentrice des droits d'adaptation de l'oeuvre de Tolkien, aurait avancé près de 10 millions $ pour que le réalisateur commence son travail.

 

Par la suite, Warner Bros avait hérité du projet, après signature d'un contrat avec Miramax, garantissant notamment des droits sur le film tiré du Hobbit. Contrat examiné, et dévoilé dans la presse, à présent, dans le cadre du combat judiciaire qui oppose les deux sociétés. En effet, Miramax réclame son pourcentage sur les recettes des deux autres films, bientôt en salles, quand Warner Bros souligne que cet accord ne portait que sur le premier film.

 

Et, pour le coup, la formulation du contrat pourrait donner raison aux deux parties... En juillet dernier, la Motion Picture Association of America donnait sa voix à Warner Bros, tandis qu'Harvey Weinstein assurait que la société de production le rackettait en faisant pression sur l'usage du titre The Butler, Le Majordome en VF.

 

Si Weinstein gagne le bras de fer, la Warner devrait probablement lui verser autour de 12 millions $, selon les entrées que réalise chacun des films. C'est la somme qu'avaient reçue les Weinstein pour le premier volet du Hobbit, qui avait cumulé près de un milliard $ de recettes dans le monde. Un arbitrage privé, et indépendant, va prochainement donner son avis sur le contrat, et peut-être régler l'affaire.