Les meilleures scènes de films avec des livres

Antoine Oury - 25.08.2016

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - films livres - scènes de films livres - scène livre roman film


Il y a les films adaptés de livres, les livres écrits d'après le film, mais il y a encore mieux : les scènes de films avec des livres ! Parce que c'est l'été et que vous avez un peu plus le temps, ou alors encore plus besoin de vous détendre, voici une sélection non exhaustive et purement subjective des meilleures scènes de films avec des livres. Promis, la prochaine fois, on fait les scènes de films dans les livres... 

 

Bronzed Cameraman Closeup

(Peter Lee, CC BY-NC 2.0)

 

 

Une femme est une femme, de Jean-Luc Godard, 1961

 

Voilà un film inattendu : une comédie musicale réalisée par Jean-Luc Godard. Une femme est une femme suit Angela (Anna Karina), une jeune femme qui veut un enfant dans les 24 heures. Elle va tenter d'amadouer son compagnon Émile (Jean-Claude Brialy), puis son ami Alfred (Jean-Paul Belmondo) pour y parvenir... Forcément, il y a vite de l'eau dans le gaz pour le couple, mais un bon livre peut arranger tout cela... Ou pas.

 

 

 

À peu près chaque scène avec un livre des films de Wes Anderson

 

Wes Anderson, en plus d'aimer les plans géométriques et Owen Wilson, est un bibliophile dernier stade, qui place des livres dès qu'il le peut dans ses long-métrages. Ce qui donne ÉNORMÉMENT de scènes avec des livres, souvent de très bon goût. Pour faciliter la tâche de la sélection, voici un montage « supercut » réalisé par Luís Azevedo.

 

 

 

Le Monstrueux Livre des Monstres dans Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban d'Alfonso Cuarón, 2004

 

Quand Hagrid demande à ses élèves de se procurer un livre pour son cours de soins aux créatures magiques, l'ouvrage en question n'est bien sûr pas un simple manuel scolaire... Une scolarité à Poudlard, c'est peut-être le rêve, mais encore faut-il en sortir vivant...

 

 

 

Se battre avec un livre dans The Equalizer d'Antoine Fuqua, 2014

 

Certes, The Equalizer n'est pas le film du siècle, et l'usage fait par Denzel Washington du livre n'est pas le meilleur que l'on puisse conseiller. Mais, dans sa dimension extrême, la scène a quelque chose d'assez amusant. Et illustre assez bien l'adage « Le savoir est une arme »...

 

 

 

Happiness Therapy (Silver Linings Playbook) de David O. Russell, 2012

 

Attention, scène cultissime : Pat sort tout juste d'hôpital psychiatrique après une rupture très difficile avec son épouse, Nikki. Enfin, « rupture »... Pat est persuadé qu'il peut encore reconquérir son ex-femme, et se met en tête de relire tout les livres qu'elle fait lire à ses élèves. Dont L'Adieu aux armes, de Ernest Hemingway. Pat, qui tente de reprendre goût à la vie, n'y trouvera pas vraiment des encouragements... Pour le livre, la sentence est immédiate.

 

 

 

Le Necronomicon dans Evil Dead II, de Sam Raimi, 1987

 

Si on voit assez peu le Necronomicon, inventé par l'écrivain américain Howard Phillips Lovecraft, dans les films Evil Dead, le bouquin diabolique occupe une place centrale dans l'intrigue, puisque c'est en lisant ses pages que l'on déchaîne tous les démons de l'Enfer... Le générique d'Evil Dead II donne toutefois l'occasion de s'approcher un peu... Pas trop, parce que le grimoire a mauvaise haleine.

 

 

 

Le vol du fameux livre dans L'Histoire sans fin de Wolfgang Petersen, 1984

 

Soyons bien d'accord, voler, c'est mal. Mais voler un livre, c'est différent, non ? Non ? Et bien, on est sûrs et certains que le petit Bastien regrette son geste. Ou pas : un livre qui permet de faire un tour sur le dos de Falcor, ça ne s'oublie pas. + 1 pour le méchant-mais-en-fait-gentil libraire.

 

 

 

Belle qui chante « Histoire éternelle » dans La Belle et la Bête, de Gary Trousdale et Kirk Wise, 1991

 

On adore les Disney, mais on se rend parfois un peu trop compte qu'il s'agit de mondes imaginaires... Comme lorsque Belle chante « Histoire éternelle » : déjà, le libraire est un peu trop aimable (ça va, on rigole), ensuite, on peut emprunter des livres à volonté dans sa boutique, et, si on lui dit qu'on aime bien un ouvrage, il l'offre carrément ! Merci de nous faire rêver, Disney.

 

 

 

La bibliothèque un peu spéciale d'Interstellar, de Christopher Nolan, 2014

 

C'est indéniable, Interstellar est un très beau film. Mais cela ne nous empêchera pas d'ajouter qu'on n'a pas compris grand-chose à la fin. Mais l'idée de rester bloqué à l'infini dans une bibliothèque interdimensionnelle n'avait rien de désagréable, en fait...

 

 

 

Draguer une bibliothécaire comme dans The Music Man, de Morton DaCosta, 1962

 

Harold Hill est raide dingue de Marian Paroo, bibliothécaire, qui ignore superbement tous les signaux qu'il lui envoie. Le type ne trouve donc rien de mieux à faire que de pousser la chansonnette sur son lieu de travail... Mauvaise idée ! Un remake a été réalisé en 2003 pour la télé américaine, et la comédie musicale est régulièrement jouée...

 

 

Et vous, quelle(s) scène(s) de film mettant en scène des livres vous a le plus marqué ?