Les moustiques du Mississippi rebutent-ils les visiteurs de Square Books ?

Clément Solym - 02.07.2008

Culture, Arts et Lettres - Salons - Mississippi - moustiques - livres


La ville d'Oxford est proche du fleuve Mississippi. Très proche. D'aucuns diraient trop proche. Et à la mi-juillet, cette région, comment dire, n'est pas le havre de paix dont rêvent les touristes américains. Il y fait chaud. Atrocement. Et surtout, il faut compter avec les moustiques. Et certains ont la taille d'un colibri. Promis.

Enfin, presque promis.

ans cette ville, et ces conditions météorologiques, Richard Howorth, qui assume la double casquette de maire et de libraire, reste inébranlable. Le coquin. Dans huit jours, et jusqu'au 17 juillet, il accueille six auteurs pour ce qu'il a nommé le Camp Square Books. Et il se figurait que des auteurs de cet acabit feraient venir en masse les amateurs de littérature. Pour preuve, il avait même négocié avec les hôtels et les restos pour obtenir des rabais.

« Même avec l'essence à 4 $, nous espérons qu'un grand nombre de visiteurs viendront depuis Memphis, qui est à une heure de voiture et de Jackson », déclare-t-il. Et pour parer aux insectes suceurs de sang, « nous avons prévu des attractions à l'intérieur », explique un organisateur.

Les campeurs peuvent s'inscrire en ligne, tous les événements sont gratuits. On est profitera même pour visiter la maison où se trouve la médaille du prix Nobel de Faulkner.