Les nommés pour les Big Brother Awards sont annoncés

Clément Solym - 08.05.2010

Culture, Arts et Lettres - Salons - big - brother - awards


La liste des nommés pour les Big Brother Awards France a été annoncée par les organisateurs de ces prix qui font grincer des dents. En effet, il s'agit de faire un tour des personnalités (politiques, artistiques ou médiatiques), entreprises, des administrations et services qui « se sont illustrés par leur mépris de la vie privée et des libertés ».

Et cette année la liste est particulièrement longue pour chacun des 6 prix qui seront remis (Orwell entreprise, Mention spéciale internet, Orwell Novlang, Orwell localités, Orwell États & élus, Exécuteurs des basses oeuvres). Le suspens est donc complet.


On notera tout de même la présence de TMG (Trident Media Guard) et Thierry Lhermitte pour ce motif : « L’acteur a investi dans une société privée qui cherche à profiter de la surveillance des internautes autorisée par les mesures de la loi Hadopi » dans la catégorie Mention spéciale internet. dans cette même catégorie, on retrouvera Google d'une part et Facebook et vous d'autre part. Bon là, le motif est assez clair.

Dans la catégorie Orwell États & élus on notera la présence du package « Frédéric Mitterrand, Christine Albanel, ministres de la Culture, et leur exécuteur Franck Reister » pour le motif suivant : « Nicolas Sarkozy en ayant fait un casus belli, Christine Albanel, puis Frédéric Mitterrand, et Frank Riester, ont ardemment défendu la loi Création et Internet qui, sous couvert de défendre les droits d’auteur, veut obliger tous les internautes à installer un mouchard (payant) sur leurs ordinateurs ».

Enfin, on pourra être surpris de la double nomination de Alex Türk président de la CNIL : catégorie Orwell Novlang « Le président de la CNIL, qui 'ne se bat plus sur le terrain de la sémantique', est toujours très en verve pour tourner des phrases orwelliennes. De la novlangue pur jus à lire sans modération », et catégorie Exécuteurs des basses oeuvres : « Pour tromperie et dissimulation. Alex Turk endosse les habits du défenseur tout terrain de la vie privée et des libertés alors qu’il en est parfois le fossoyeur et souvent le facilitateur ».

Les heureux lauréats (enfin, si on peut dire...) seront annoncés lors d'une conférence le 12 mai et une cérémonie aura lieu le 29 mai au théâtre La Belle Étoile.