Les reliures de Louise-Denise Germain à la Bibliothèque nationale de France

Antoine Oury - 29.03.2017

Culture, Arts et Lettres - Expositions - Louise-Denise Germain reliures - Louise-Denise Germain - Louise-Denise Germain BnF


La Bibliothèque nationale de France propose, du 6 avril au 7 mai 2017, une exposition consacrée au travail de reliure de Louise-Denise Germain : 75 reliures, réalisées entre 1907 et 1935, des cuirs mordorés aux reliures souples à bords tressés. L'exposition montre également l'aspect inédit des techniques de Louise-Denise Germain.

 

Louise-Denise Germain à la BnF

 

 

La BnF expose les œuvres de Louise-Denise Germain, artiste décorateur spécialisée dans le travail du cuir. Avec plus de cent pièces mêlant reliures et objets en cuir, l’exposition témoigne de la grande richesse des styles et des techniques ornementales dont s’est emparée l’artiste, traitant la matérialité du cuir avec une grande originalité.

 

Louise-Denise Germain a débuté son activité par la création d’objets en bois pyrogravé puis en cuir, matériau qu’elle eut l’idée de traiter selon ce même procédé pour l’orner, le patiner et le nuancer, complémentant ce travail par l’incrustation de lames et d’agrafes en métal argenté ou doré qu’elle fabriquait elle-même. Cette technique ornementale originale devient rapidement sa signature et assure peu à peu son succès.

 

Elle s’intéresse aussi très tôt à la reliure, domaine pour lequel elle manifeste une passion particulière et auquel elle va appliquer, loin des modes et modèles de l’époque, les mêmes procédés décoratifs. Elle va, dès lors, mener de front ces deux activités, exposant très régulièrement ses œuvres aux salons d’Automne, salon des Artistes décorateurs et salon de la Société nationale des Beaux-Arts.

 

Louise-Denise Germain à son balcon de la rue Séguier, Paris, 1925

Louise-Denise Germain à son balcon de la rue Séguier, Paris, 1925. BnF, Réserve des livres rares

 

 

Le parcours de l’exposition se décline en soixante-quinze reliures, réalisées de 1907 à 1935. Des premières reliures aux cuirs mordorés et à décors estampés lamés d’or ou d’argent jusqu’aux reliures souples à bords tressés, destinées au cercle des intimes, en passant par celles en veaux sombres ou de couleurs vives, sur le thème de la croix ou en peaux exotiques, ce parcours offre un panorama représentatif de l’œuvre relié de Louise-Denise Germain, et met également en valeur un autre aspect de son activité : les papiers peints qu’elle compose et monte comme pages de garde dans ses reliures.

 

Dans cet ensemble, une place particulière est dévolue aux pièces réalisées pour ses deux principaux mécènes, Gabriel Thomas et Louis Barthou, ainsi qu’à celles exécutées sur les deux livres conçus en 1922 avec Joseph Sima, Au temps de Jésus-Christ et Le Livre de mariage. Quinze objets sont aussi présentés pour rendre compte de son activité de maroquinerie, à laquelle Louise-Denise Germain ne renonça jamais.