Les soutiens se multiplient en faveur d'Olivier Py

Clément Solym - 13.04.2011

Culture, Arts et Lettres - Expositions - Olivier - Py - tribune


La décision prise par le ministre de la Culture et de la Communication Frédéric Mitterrand de remplacer Olivier Py par Luc Bondy à la tête de l’Odéon-Théâtre de l’Europe ne laisse pas d’engendrer de nombreux remous. Olivier Py, dont le contrat de cinq ans prend fin en mars 2012, s’étonne qu’on ne lui permette pas ne serait-ce que de défendre son bilan au sein de cette célèbre institution.

Dans l’édition daté de ce mercredi, Le Monde publie un texte intitulé « Le théâtre de la démocratie victime de procédés fort peu démocratiques » et signé par diverses personnalités du milieu de la culture, dont Daniel Auteuil, Jeanne Balibar, Dominique Besnehard, Pierre Boulez, Philippe Caubère, Patrice Chéreau ou encore Laurent Gaudé.


Au sein de cette tribune, les signataires s’insurgent contre le sort réservé à Olivier Py et montrent également tout ce que cette personnalité respectée du monde du théâtre a pu apporter, au cours des quatre dernières années, à l’Odéon.

Olivier Py a contribué à ouvrir encore davantage ce lieu, que ce soit au niveau de son public ou bien dans les spectacles représentés. Avec des artistes venus de toute l’Europe et plus de jeunes spectateurs, l’effort réalisé est criant. La méthode brutale de remplacement est remise en cause dans ce texte. Elle ne respecte en aucun cas l’homme, Olivier Py, et le travail qu’il a accompli au sein de l’Odéon.