Les souvenirs de Michel Audiard bientôt aux enchères

Orianne Vialo - 22.03.2016

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Michel Audiard - ventes aux enchères - Pierre Bergé & Associés


Michel Audiard, scénariste et réalisateur de cinéma très connu depuis sa collaboration de sept ans avec Jean Gabin, a marqué les esprits avec les films Un singe en hiver, Les vieux de la vieille ou Les Grandes Famille, fruits de son travail commun avec Gueule d'Amour. À la demande de la famille, les affaires personnelles de Michel Audiard seront vendues aux enchères les 12 et 13 mai à l'hôtel Drouot par la maison de ventes Pierres Bergé & Associés. 

 

 

 

Inscrits au catalogue de vente, quelque 300 lots seront proposés aux acquéreurs les plus intéressés. Dans cette liste, on trouverait notamment des ouvrages de grande valeur, tels qu’une édition originale de La Chartreuse de Parme de 1839, estimé de 15.000 à 20.000 euros.

 

Les Liaisons dangereuses de Pierre Choderlos de Laclos, édition en reliure d’époque pourrait atteindre 10.000 euros, tandis que les éditions originales des Rougon-Macquart d’Émile Zola sont quant à elles évaluées de 10.000 à 15.000 euros.

 

D’autres biens mis aux enchères : sa carte de presse, l’une de ses caméras de repérage, des photographies jamais publiées, des affiches de films, des scénarios inachevés, les dialogues d’un film qui n’a pas été réalisé sur Jacques Mesrine, avec Jean-Paul Belmondo en tête d’affiche, et même l’un de ses vélos de courses des années 60

 

Michel Audiard, également chroniqueur de presse et écrivain, était notamment connu pour son œuvre cinématographique de 1968, Faut pas prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages.