Les ventes générées par les prix littéraires

Clément Solym - 25.10.2011

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - ventes - prix - littéraires


Le 2 novembre prochain, sera révélé l'heureux lauréat du Prix Goncourt et, dans l'échelle des prix littéraires, c'est celui qu'il faut décrocher si l'on veut vendre : à la clef, pas moins de 400 000 ventes, selon l'institut Gfk. Ce chiffre est divisé par deux si l'on n'a « que » le Renaudot.

 

L'institut Gkf rapporte également qu'entre 2005 et 2010, les ventes du Prix Femina ont été, en moyenne, de 156 000 exemplaires contre 81 000 pour l'Interallié et 55 000 pour le Médicis. Le Prix du roman FNAC, c'est une moyenne de 75 000 ventes contre 126 000 pour le Prix des lectrices de Elle et 87 000 pour le Prix des Maisons de la presse.

 

Quant au Prix des Libraires, c'est 60 000 exemplaires, hors du succès phénoménal de L'Elégance du hérisson (plus d'un million d'exemplaires vendus). Encore un peu de patience donc, avant la révélation des heureux lauréats…