Frontières et horizons, à dépasser avec un livre de poche

Cécile Mazin - 28.09.2015

Culture, Arts et Lettres - Salons - lire poche Gradignan - salon littéraire poche - auteurs rencontres lycées


La 11e édition de la manifestation girondine se déroulera du 9 au 11 octobre prochain : Gradignan accueille Lire en poche, cette année parrainé par Caryl Férey. Ce rendez-vous littéraire consacré au format de poche offrira encore de multiples rencontres et débats autour du livre.

 

 

 

Avec plus de 73 millions de livres de poche vendus chaque année, soit 25 % des ouvrages, le format poche représente 512 millions € de chiffre d’affaires. On comprend plus encore l’intérêt de lui dédier un festival littéraire. 

 

« Le terrain du poche se défriche, les couvertures sont revues et dynamisées ; les formats se diversifient ; les actions marketing se développent, les synergies avec le grand format se multiplient », expliquent les organisateurs de la manifestation.

 

L’an dernier, 23.000 visiteurs sont allés à la rencontre des quelque 100 auteurs venus à Lire en poche. Le Salon offre aussi des moments dédiés aux plus jeunes et aux adolescents, avec l’organisation de nombreux ateliers de lecture, d’écriture, mais aussi d’illustration organisés auprès de plus de 40 classes allant de la maternelle au lycée. Au programme : 

 

3 jours De rencontres avec plus d’une centaine d’auteurs, de conférences, de débats, de signatures, de lectures croisées, et de rencontres professionnelles (programme complet à retrouver sur lireenpoche.fr).
Près de quarante Débats organisés tout au long du week-end, tables rondes d’auteurs, grands entretiens, lectures/rencontres, cartes blanches à des collec- tions, rencontres professionnelles... Ainsi qu’un hommage à Jean Vautrin, par Dan Franck, Hervé Le Corre, Jean-Hugues Oppel et Bernard Daguerre.
« Frontières et horizons », c’est la thématique de cette 11e édition. Des rencontres et spectacles autour des fractures sociales, des grands espaces, de la face sombre de l’Histoire, du Vietnam... Tous les genres littéraires sont mis en perspective : de la littérature générale au roman noir, de la littérature du terroir à la science-fiction et la fantasy....

 

Le commissaire du Salon, Lionel Destremau, dévoile la thématique de cette année, Frontières et horizons : « Les frontières fixent des seuils, mais elles n’ont pourtant de cesse d’évoluer, d’être abattues, déplacées ou remodelées. Il y a les frontières visibles ou invisibles, celles de la pensée, de l’imaginaire, celles entre le réel et l’inconnu. Il y a les limites qui séparent ou qui relient, frontières géographiques d’un pays, d’une ville, d’une maison, mais aussi celles d’une culture, d’une société, celles d’un corps, voire de la vie elle-même. »

 

Caryl Férey - c. hélie/gallimard

 

 

Le parrain de cette édition est auteur de romans noirs, principalement, qui parcourent le monde : France, Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud ou Argentine et Chili. « Au-delà de la réimpression d’un texte à prix et modèle réduit, le poche offre aussi l’avantage pour les auteurs de revoir leur copie. Ainsi un de mes romans, Haka, sorti initialement aux Editions Baleine, m’avait provoqué une crise d’urticaire lorsqu’il me prit l’idée de le relire — un des premiers chapitres rappelait les séries de TF1. Quand le titre fut repris trois ans plus tard chez Folio, j’implorai qu’on me laisse réécrire non seulement le début, mais aussi la fin, trop longue, etc.

 

C’est la version disponible aujourd’hui et à jamais — OUF ! Idem pour Plutôt crever, un autre de mes romans mal fichus, que j’ai passé à la première personne en version poche. Bref, le poche est aussi une deuxième chance pour les insatisfaits que nous sommes... », explique-t-il.

 

Ce sera l’occasion de retrouver Fred Ricou, qui anime avec brio Les Histoires Sans Fin, la branche jeunesse de ActuaLitté.