Lire en Poche : Laurent Gaudé, une écriture irriguée par les tragédies de l’exil

Victor De Sepausy - 12.10.2019

Culture, Arts et Lettres - Salons - Lire - Poche - Gaudé


Auteur aux succès multiples, Laurent Gaudé est venu parler des tragédies de l’exil sur la scène du théâtre de Gradignan, invité par le salon Lire en Poche. Le thème de l’Europe traverse l’œuvre de l’écrivain qui publie aussi bien des textes poétiques que des romans et des pièces de théâtre.

Laurent Gaudé
 
 
Dans un échange construit avec Jacqueline Pétroz, journaliste et critique littéraire de France Inter, Laurent Gaudé a commencé par reconnaître que, pour lui, l’écriture est un mélange permanent de ce qu’il décide et de choses qu’on fait sans savoir qu’on est en train de les réaliser. Et ce sont les « autres qui viennent souligner certains points abordés alors qu’on n’en avait pas véritablement conscience ». Mais, quant à la question du pourquoi écrit-on, la réponse reste difficile, presque impossible.
 

L'exil, ici et ailleurs


Tout lecteur attentif de l’œuvre de Laurent Gaudé est marqué par l’intérêt prononcé de l’écrivain pour la thématique de l’exil. Et pourtant, c’est une problématique qu’il n’a pas vécue. Mais, c’est quelque chose qui suscite l’émotion et donc en littérature, c’est central : on aborde ainsi la question de l’identité, des frontières, de l’altérité, de la transmission, de la mémoire, de l’épreuve. Enfin, la liste est presque infinie
 
Si la mythologie est aussi très présente dans son écriture, ce n’est pas là qu’il faut chercher la source de son intérêt pour l’exil. Mais, pour raconter une histoire, il est important de pouvoir saisir les personnages dans un moment de vie où ils sortent de leur quotidien. Ainsi, Laurent Gaudé centre ses récits « sur un temps différent, qui sort les personnages d’une existence marquée du sceau de la routine ».
 
 
Pour le romancier, l’actualité suscite « une volonté d’écrire mais c’est aussi toujours poussé et porté par une forme de rage, de colère citoyenne ». Ce fut le cas pour Eldorado. Les mots des journalistes ne suffisent pas à rendre compte de situations traumatiques comme celles vécues par les migrants. « La voix du roman permet de faire passer des émotions différentes », assure l’écrivain.
 

Les raisons de la colère


Son écriture est alors souvent irriguée par la colère. Une colère notamment par rapport à toutes ces personnes qui disparaissent sans laisser de traces. Et cette colère peut se retrouver dans certains de ses personnages, comme des échos de l’état d’esprit de Laurent Gaudé écrivain.
 
Admirateur de la tragédie classique, Laurent Gaudé garde à l’esprit les grands personnages que l’on peut y retrouver, « des personnages qui nous dépassent ». Ce goût pour la mythologie lui vient tout simplement du temps de l’école. Ce sont aussi, au théâtre, les premiers grands spectacles qu’il a vus et qui l’ont profondément marqué.
 
Pour l’écrivain, la force des mythes, « c’est précisément de s’affranchir du temps. Des personnages qui nous font explorer des gouffres ». Cela nous entraîne dans une exploration de ce qui nous constitue en tant qu’êtres humains, de ce que l’on a en commun les uns les autres. Antigone, Médée… autant de personnages incontournables et sources éternelles d’inspiration.

Laurent Gaudé
 
 
Et c’est à travers le mythe que l’on peut mieux comprendre aussi l’opposition que « l’on perçoit constamment entre les lois de la cité et celles de l’humanité ». C’est le problème qui se pose entre Antigone et Créon et c’est bien évidemment aussi la problématique de l’immigration à travers la Méditerranée. Il y a les textes de loi de chaque pays et il y a les lois sacrées de l’humanité.  
 

Aux sources de l'inspiration


Abordant la réussite étonnante au départ de La Mort du roi Tsongor, avec une inspiration venue du récit épique, Laurent Gaudé nous parle du pari qu’il fit avec son éditeur en 2001, en plein règne de l’autofiction. Aujourd’hui, c’est quelque chose qui revient cet intérêt pour l’épopée, notamment à travers les séries. Le roman n’avait pas été écrit pour un public adolescent mais la jeunesse s’est rapidement emparée de ce titre, avec le prix Goncourt des Lycéens.
 

Quant au Soleil des Scorta, c’est une œuvre qui lui a permis d’étudier le rapport d’une famille sur plusieurs générations à la terre qui l’a vu naître. Ayant toujours vécu à Paris, l’écrivain dit « ne pas avoir pu ressentir ce lien presque physique avec la terre sur laquelle on vit ».
 
Abordant enfin son roman Salina, les trois exils, paru en 2018, l’écrivain est revenu sur le parcours particulier dans son esprit de ce personnage, Salina, apparu dans une de ses pièces plus d’une dizaine d’années auparavant. Mais elle est restée dans son imaginaire, ce qui l’a conduit à changer de territoire pour reprendre son parcours. Le choix du roman lui a ouvert des espaces d’écriture nouveaux.

Et choisir un personnage aux racines qui restent inconnues, était pour lui « un défi à relever car il s’agissait de construire un personnage par le vide avec un roman qui interroge la suite de cette existence portée par la violence et la vengeance ».
 
Et pour boucler la boucle et revenir à la question de l’Europe, Laurent Gaudé se fait philosophe, assurant que dans tout conflit, pour empêcher la vengeance, il faut l’intervention d’un tiers. Mais aussi et surtout que le gagnant accepte de perdre un peu devant le perdant. « Autrement, tout écrasement conduira immanquablement à un retour éternel du conflit. Et l’Europe en sait quelque chose. Elle peut en proposer une leçon. » 

 

Dossier : Lire en poche à Gradignan cultive la liberté


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.